accueil bernezac.com
Tourisme et Vacances sur la Côte Atlantique, Charente-Maritime, estuaire de la Gironde, Poitou-Charentes
voir faire connaître deguster se loger
Esnandes
église d'Esnandes
Vous êtes ici:Accueil > Voir > Esnandes
Vous appréciez bernezac.com? Suivez nous!
Twitter
facebook
you tube logo
 
 
 
 
camping airotel ile d'Oléron
 
 
residence de Rohan, promotions
 
Eldapi vacances campings
 
 
 
 
 
hôtel françois 1er Cognac
 
camping-village yukadi le logis
 
palmyre loisirs
 
 
camping l'océan île de ré

Esnandes, Charente-Maritime et Marais Poitevin

Trois bonnes raisons pour choisir Esnandes comme balade de vacances, l’église fortifiée Saint-Martin, le Musée de la Mytiliculture, la baie de l'Aiguillo, dans l’ordre que vous voulez.

Esnandes est un village situé à une dizaine de kilomètres au nord de La Rochelle, dans la zone littorale du nord de la Charente-Maritime, dans un environnement préservé, à l'entrée maritime du Marais Poitevin.

 

carte Esnandes

Esnandes, au nord du département de la Charente-Maritime

 

Cette partie du littoral charentais s’étend sur une vingtaine de kilomètres, de La Rochelle à la baie de l’Aiguillon, sur la rive gauche de la Sèvre Niortaise, limite entre le nord du département de Charente-Maritime et le sud du département de la Vendée.

Nous sommes là dans un territoire faiblement urbanisé, peu fréquenté, dans un environnement préservé où se côtoient plages de galets, falaises, marais, champs de céréales, des paysages bien différents des plages de sable fin et des forêts de pins du littoral du sud de la Charente-Maritime. 

Pour se rendre à Esnandes, on peut prendre la voie directe, la route D105, depuis la rocade de La Rochelle.

C’est le plus rapide mais le plus touristique est d’emprunter les petites routes de la côte, La Rochelle, L’Houmeau, Nieul-sur-Mer, Marsilly et Esnandes.

On pourra d’ailleurs poursuivre la ballade au nord d’Esnandes jusqu’à Charron.

Esnandes, l’église Saint-Martin

Vue à distance, la première impression de l'église d'Esnandes est plutôt celle d’une forteresse. Il faut être face à la façade pour découvrir l’origine romane de l’église Saint-Martin.

L’église d’architecture romane du 12ème siècle a été fortifiée au 14ème et 15ème siècles et on est maintenant en présence d’une église forteresse avec clocher donjon et chemin de ronde à créneaux et archères. Sa silhouette massive domine le marais.

 

Esnandes, église Saint-Martin, façade

Esnandes, église Saint-Martin, façade

 

Esnandes, église Saint-Martin, vue côté est

Esnandes, église Saint-Martin, vue côté est

 

église saint-martin, façade 12ème siècle

Esnandes, église Saint-Martin

La partie basse de la façade date du 12ème siècle.

Le portail est encadré de deux arcatures aveugles.

 

Esnandes, portail église saint-martin

Esnandes, église Saint-Martin

Une corniche à modillons au dessus du portail et des arcatures.

Le portail a trois voussures ornées de motifs végétaux.

 

Esnandes, les ex-voto de l'église Saint-Martin

Nous vous invitons à lire la panneau d’information qui explique en détails l’histoire tourmentée de l’église Saint-Martin d’Esnandes.

Plusieurs maquettes de bateaux ex-voto suspendues aux voûtes, montrent bien qu’ Esnandes a une tradition de pays de marins.

Un panneau extérieur à l’église nous invite également à remarquer les graffiti "ex-voto" :

"Sur les murs extérieurs et les piliers internes, de nombreux graffiti ont traversé les âges.

Beaucoup de navires ont ainsi été gravés à jamais dans la pierre par des gens de mer, marins ou pêcheurs.

Ces graffiti représentent des "ex-voto" : trop pauvres pour offrir des tableaux à l’église, ces Esnandais graveurs désiraient néanmoins attirer les bonnes grâces de Dieu sur leur embarcation ".

 

Esnandes, église Saint-Martin, la nef et les bas-côtés

Esnandes, église Saint-Martin, la nef et les bas-côtés sont largement éclairés.

 

Esnandes, église Saint-Martin, maquette de bateau ex-voto suspendue aux voûtes

 

La Maison de la Baie du Marais Poitevin à Esnandes

Le choix d’Esnandes pour la réalisation de la Maison de la Baie du Marais Poitevin est particulièrement judicieux. Esnandes marque en effet le début du Marais Poitevin à partir du littoral.

En 2012, la Maison de la Mytiliculture est devenue la Maison de la Baie du Marais poitevin. La Maison de la Baie du Marais poitevin est un pôle touristique et culturel qui assure la visite du Musée de la Mytiliculture et également celle de l’église fortifiée de Saint-Martin d’Esnandes. Par ailleurs la Maison de la Baie du Marais Poitevin propose des animations et notamment la location un Carrelet pédagogique.

La Maison de la Baie du Marais Poitevin est facile à trouver. Elle est située juste en face l’église fortifiée et elle est annoncée bien à l’avance par des panneaux.

 

Esnandes la maison de la baie du marais poitevin

Esnandes, entrée de la Baie du Marais Poitevin

La visite du Musée de la Mytiliculture d’Esnandes vaut vraiment le déplacement.

La bonne idée est que la visite commence par le passage obligatoire dans une salle multimedia confortable où est projeté un superbe film d’une quarantaine de minutes. Rien de mieux pour se plonger dans l’environnement de la baie de l'Aiguillon qui s'étend sur près de 5000 hectares de vasières.

La baie est une zone nourricière pour toutes les espèces de poissons.

C’est un marais où abonde la nourriture pour les oiseaux migrateurs.

A la sortie de la salle de projection, on entre dans la partie exposition où des bornes interactives nous invitent à découvrir les moules et la mytiliculture.

L’approche interactive, pédagogique et ludique de l’exposition fait que les enfants découvrent en s’amusant.

Outre la partie consacrée à la mytiliculture, l’exposition nous explique la formation de la baie de l’Aiguillon et du Marais Poitevin tels que nous les connaissons aujourd’hui.

C’est toute l’histoire de l’ancien golfe du Poitou ou golfe des Pictons. On y apprend que les moules ne sont pas absentes du phénomène d’envasement de la Baie de l’Aiguillon qui se poursuit aujourd’hui.

On peut en effet lire cette information sous le titre "Les rejets des moules" :

"La baie de l’Aiguillon est peu profonde. La mer ici s’est retirée progressivement (40 km en 10 siècles). Le phénomène se poursuit aujourd’hui. Ainsi les sédiments contenus dans les eaux de la Sèvre Niortaise et du Lay sont déversés dans la baie auxquels s’ajoutent ceux apportés par La Loire et La Gironde. A cet envasement naturel s’ajoute celui provoqué en partie par les rejets du très grand nombre de moules (au moins 10 000 tonnes)".

"La Charron"

La Maison de la Mytiliculture met évidemment en avant la célébrité de la région, la "Charron".

Charron est le nom du village le plus au nord du département de la Charente-Maritime.

Il est situé sur la rive gauche de la Sèvre Niortaise à son embouchure dans la baie de l’Aiguillon.

Il a donné son nom à une marque de moules "La Charron" dont on trouve la définition à la maison de la Mytiliculture :

"La marque "La Charron" permet d’affirmer la spécificité qualitative de cette moule. Elle répond à un cahier des charges très précis. Cette marque concerne exclusivement les moules de bouchots qui proviennent des centres mytilicoles de Marsilly, Esnandes et Charron en Charente-Maritime et de l’Aiguillon-sur-Mer en Vendée".

La belle histoire des "bouchots"

On ne peut pas ici parler de moules sans évoque les "bouchots". Pour faire court, le "bouchot" est le support d’élevage des moules.

Les bouchots sont des pieux en chêne ou châtaignier enfoncés dans les sédiments et le sable et disposés en alignements sur des zones qui découvrent à marée basse.

Des cordes enroulées autour des pieux portent les moules. L’histoire, ou la légende, nous dit que cette technique aurait été inventée par un Irlandais, Patrice Walton, naufragé en baie de l’Aiguillon au 13ème siècle.

Installé à Esnandes, il cherchait à se nourrir en attrapant des oiseaux de mer au moyen de piquets et de filets. Il aurait constaté que les moules se fixaient et grossissaient rapidement sur ses piquets.

Quant à l’origine du mot "bouchot", on a pensé à l’adaptation d’un mot irlandais ou plus simplement à un mot venant du verbe "boucher".

Par ailleurs, le "boucholeur" est l'ancien nom du mytiliculteur. On retrouve ce nom à Châtelaillon avec le village des Boucholeurs.

Esnandes, la baie de l'Aiguillon et le sentier côtier

Il ne faut surtout pas quitter Esnandes sans aller se promener à la Pointe Saint-Clément, à environ deux kilomètres du bourg par la petite route au pied de la falaise morte, qui longe la baie de l’Aiguillon.

On laissera la voiture sur l’espace libre au pied de la falaise et on rejoindra le promontoire aménagé avec table d’orientation en haut de la falaise.

On a une belle vue panoramique sur, de la droite vers la gauche, la baie de l’Aiguillon, la Pointe de l’Aiguillon, le Pertuis Breton, l’île de Ré, la côte au nord de La Rochelle.

Un texte gravé sur la table d’orientation exalte la vocation d’Esnandes et de la baie de l’Aiguillon :

"Solidement planté sur la falaise du littoral charentais, le petit port d’Esnandes domine l’entrée de la baie de l’Aiguillon.

Berceau de la Mytiliculture, c’est en son sein que vécut le fondateur des bouchots, l’Irlandais Patrice WALTON.

Témoin de son passé, son église forteresse veille majestueusement sur l’ancien golfe des PICTONS".

Une chaussée, empruntée par les véhicules des mytiliculteurs, s'enfonce en mer pour desservir les alignements de bouchots.

Sur la gauche, au pied de la falaise, ont été construits des carrelets typiques du littoral charentais.

La petite route côtière en haut de la falaise permet de rejoindre Marsilly et offre de beaux points de vue.

 

Esnandes, table d'orientation de la Pointe Saint-Clément

Esnandes, table d'orientation de la Pointe Saint-Clément

 

Esnandes, la baie de l'Aiguillon à marée basse

Esnandes, la baie de l'Aiguillon à marée basse

 

Esnandes baie de l'Aiguillon

 

Esnandes baie de l'Aiguillon

 

Esnandes baie de l'Aiguillon

 

Esnandes baie de l'Aiguillon

 

Esnandes, mytiliculture dans la baie de l'Aiguillon

Esnandes, mytiliculture dans la baie de l'Aiguillon

Esnandes, mytiliculture dans la baie de l'Aiguillon

Esnandes, mytiliculture dans la baie de l'Aiguillon

 

Esnandes, la baie de l'Aiguillon

Esnandes, la baie de l'Aiguillon

Esnandes, la baie de l'Aiguillon, marée basse

 

Esnandes, la baie de l'Aiguillon, carrelet

Esnandes, la baie de l'Aiguillon, carrelet

Esnandes, la baie de l'Aiguillon, carrelet

 

Esnandes, la baie de l'Aiguillon, carrelet

 

Esnandes, la baie de l'Aiguillon, carrelet et falaise à marée basse

Esnandes, la baie de l'Aiguillon, carrelet et falaise à marée basse

 

Esnandes, les falaises calcaires

Esnandes, la baie de l'Aiguillon, carrelet et falaise à marée basse