accueil bernezac.com
Tourisme et Vacances sur la Côte Atlantique, Charente-Maritime, estuaire de la Gironde, Poitou-Charentes
voir faire connaître deguster se loger
loogo la rochelle
L'Hôtel de Ville de La Rochelle
La Rochelle hôtel de ville façade
Vous êtes ici: Accueil > Voir > La Rochelle > l'Hôtel de Ville de La Rochelle
Vous appréciez bernezac.com? Suivez nous!
Twitter
facebook
you tube logo
 

Toutes les pages du Portail

Tourisme et Séjours à La Rochelle

> Découverte de La Rochelle

 

> Se loger à La Rochelle et à proximité

 

> Le Vieux Port de La Rochelle

 

> Les tours de La Rochelle

 

> La tour Saint-Nicolas

 

> L'Hôtel de Ville de La Rochelle

 

> La Vieille Ville de La Rochelle

 

> Le quartier du Gabut

 

> Le port de plaisance des Minimes

 

> Aquarium La Rochelle

 

> Hommage à Michel Crépeau

 

> Le développement durable à La Rochelle

 

> Soirée d'été à La Rochelle

 

> Week-end Tourisme à la Rochelle

 

> La Rochelle - images des années 70-80

 

> La Rochelle au temps des cartes postales anciennes

 
 
 
 

Louer une voiture à La Rochelle
Sixt location voiture
La Rochelle Gare SNCF

 


La Rochelle
île de Ré aéroport

 
 
 
croisières alizé fort boyard ile d'aix
 
Offre Premières Minutes
 
 
 
pub
 

Vendredi 28 juin 2013
Un incendie ravage la toiture de l'hôtel de ville de La Rochelle

Voir l'article Sud-Ouest du 28/06/2013

La mise hors d'eau de l'édifice a été réalisée par la construction d'un échafaudage de plus de 20 mètres de haut recouvert d'une bâche.

Les travaux de reconstruction et de restauration de l'Hôtel de Ville de La Rochelle prendront plusieurs années avec l'objectif de retrouver l'édifice sous son aspect d'avant l'incendie.

 

La Rochelle hôtel de ville hors d'eau après l'incendie de 2013

La Rochelle, l'Hôtel de Ville mise hors d'eau après l'incendie de 2013
(photo novembre 2014)

 

Les travaux de reconstruction de l'Hôtel de Ville de La Rochelle

Mars 2016 - reportage France3 Poitou-Charentes


La Rochelle : le point sur le chantier de reconstruction de l'hôtel de ville

 

L’Hôtel de Ville de La Rochelle

L’Hôtel de Ville de La Rochelle est un des monuments les plus visités de la ville. Nos promenades dans la Vieille Ville de La Rochelle passent toujours par la place de l’Hôtel de Ville.

A partir du Vieux Port, deux itinéraires privilégiés pour se rendre à l’Hôtel de Ville, soit à partir de la Grosse Horloge par la rue du Palais puis en prenant à droite la rue du Temple, soit à partir du quai Duperré par la Petite Rue du Port.

L’Hôtel de Ville est connu comme étant l'un des plus vieux de France à avoir conservé sa vocation initiale.

Le mur d'enceinte crénelé, les tourelles d'angles, l'échauguette dans laquelle est nichée la statue en céramique d'Henri IV, les statues qui ornent la façade et qui symbolisent les quatre vertus cardinales, confèrent son caractère unique à l’Hôtel de Ville de La Rochelle.

Le bâtiment central, terminé en 1606 est marqué aux griffes d’Henri IV et de Marie de Médicis.

Sur la façade, les statues des quatre vertus cardinales, Prudence avec le miroir, Justice avec le sceptre et le rouleau de la Loi, Force avec la peau de Lion et la colonne brisée, Tempérance mêlant l’eau et le vin.

Un témoignage de la grandeur de La Rochelle

‘’L’hôtel de ville témoigne de l’exceptionnelle vigueur de la commune rochelaise. Quatre campagnes de construction, qui s’échelonnèrent de la fin du 15ème siècle au 19ème siècle, sont discernables dans les bâtiments actuels.

Toute l’histoire des bâtiments et tout ce que symbolise l’Hôtel de Ville, sont résumés sur un panneau d'information:

L’enceinte fut élevée de 1486 à 1498 : crénelée, flanquée de deux tours d’angle dont la plus importante servait de beffroi, elle est ornée d’un riche décor sculpté de type flamboyant (gifures animales ou fantastiques, végétaux gorgés de sève, armoiries de la Ville et des maires).

Les bâtiments qui se développent sur la cour intérieure, dans laquelle on pénètre par deux portes aménagées dans l’enceinte, correspondent à trois périodes de construction :

- milieu du 16ème siècle, fin du 16ème

- début du 17ème siècle

- 19ème siècle.

A gauche, l’élégant pavillon Renaissance, délicatement orné de pilastres cannelés, d’une frise et de quelques mascarons, fut construit après 1540, probablement par l’architecte poitevin Léonard de la Réau. La statue qui surmonte l’escalier refait au 19ème siècle représente Henri IV et remplace celle que les Rochelais avaient élevée en 1612 à la mémoire du roi leur ‘’bien bon ami’’.

Au centre, le corps de logis principal, richement décoré, fut édifié sous le règne d’Henri IV, de 1595 à 1606 : il traduit l’opulence de la cité huguenote parvenue à l’apogée de sa puissance économique et politique. 

On ignore l’auteur de cette façade. Les ‘’colonnes françaises’’ de la galerie, le décor sculpté des écoinçons et de la frise témoignent des références au traité d’Architecture de Philibert Delorme ; le plafond à caissons est sculpté d’attributs royaux, de chiffres et monogrammes parmi lesquels ceux d’Henri IV et de Marie de Médicis.

Dans les niches du 1er étage, se dressent les statues des quatre vertus cardinales.

Les travaux s’achevèrent en 1607 par la construction de la façade postérieure sur la rue des Gentilshommes, dont on peut apprécier le bel appareil à bossages et le réalisme du navire du blason rochelais sculpté au dessous du balcon.

L’aile droite a été ajoutée au 19ème siècle par l’architecte des Monuments Historiques Lisch avec un goût éclectique s’inspirant de la Renaissance’’.

 

La Rochelle, hôtel de ville, cour intérieure

La Rochelle, Hôtel de Ville, cour intérieure

 

Jean Guiton, le maire héroïque du siège de 1628

On ne peut pas visiter l’Hôtel de Ville de La Rochelle sans évoquer le Protestantisme et Jean Guiton (1580-1654), le maire héroïque. Nous y sommes d’ailleurs invités par la monumentale statue de Jean Guiton, dressée sur la place devant l’Hôtel de Ville.

La Réforme est prêchée dans le Poitou par Calvin dans les années 1530. La Rochelle accueille les idées de la Réforme et devient une capitale du protestantisme français.

A partir de 1562, ce sont les guerres de religion entre catholiques et protestants. Jeanne d’Albret, reine de Navarre, mère du futur roi Henri IV, est à la tête des protestants de La Rochelle, de 1568 à 1571.

La Rochelle résiste victorieusement à un premier siège de l’armée royale en 1572-1573.

Henri IV, devenu roi en 1589, promulgue l’Edit de Nantes en 1598. C’est la paix religieuse. Après la mort d’Henri IV en 1610, les protestants ne sont plus protégés. La Rochelle fait obstacle à la politique d’unification menée par Richelieu.

En 1627, les Anglais, sans déclaration de guerre, viennent occuper l’Ile de Ré. Les Rochelais, tout en se déclarant fidèles sujets du roi de France, cèdent à la tentation de faire défendre leurs privilèges par le roi d’Angleterre.

L’armée royale commandée par Louis XIII et Richelieu assiège la ville de La Rochelle. Une digue est construite pour couper la baie.

 

La Rochelle statue Jean GuittonJean Guiton,1580-1654, amiral de la flotte rochelaise depuis 1621 est élu maire en avril 1628 dans la ville assiégée par les troupes de Louis XIII.

Ce "Huguenot" issu d’une grande famille rochelaise convertie au protestantisme, est le symbole de la résistance de La Rochelle.

Jean Guiton est connu pour sa menace de tuer de son propre poignard le premier qui parlerait de se rendre.

il aurait dit: "Je serai maire puisque vous le voulez absolument, mais vous voyez ce poignard, je jure de l'enfoncer dans le sein du premier qui parlera de se rendre et je veux qu'on m'en perce moi-même si je propose de capituler".

Après 13 mois de siège, La Rochelle implore la grâce royale qui lui est accordée le 28 octobre 1628. La Rochelle , affamée, décimée, perd ses privilèges. Son commerce est ruiné et ses remparts sont démantelés.

On rapporte que la famine fut terrible et que 15 000 à 20 000 habitants sur 25 000 périrent pendant le siège. Jean Guiton eut la vie sauve mais fut exilé par Richelieu.

De retour d’exil, l’Amiral Jean Guiton reprit du service et en 1636, il commande un navire de la marine royale.

La statue de Jean Guitton

La statue de Jean Guiton, le célèbre maire de La Rochelle en 1628, occupe le centre de la place de l’Hôtel de Ville.

La statue de Jean Guiton a aussi sa propre histoire. La première décision d’ériger une statue fut prise par la ville en 1841 mais se heurta à l’opposition du gouvernement de l’époque.

La statue actuelle a été inaugurée en 1911. Elle fut financée par une souscription publique et la ville américaine de New Rochelle.

La statue de Jean Guiton est l’œuvre du sculpteur Ernest Dubois (1863 – 1930), sculpteur né à Dieppe dont la réputation lui a valu de nombreuses commandes à Paris et en province à partir des années 1900.

La Rochelle et New Rochelle

Le centenaire de la statue de Jean Guiton a été célébré en 2011 en présence d’une délégation de personnalités de New Rochelle.

Cette célébration a été l’occasion de nous rappeler l’existence de la ville de New Rochelle. Une délégation de personnalités de New Rochelle était en effet présente à La Rochelle pour le centenaire de l’installation de la statue de Jean Guiton.

New Rochelle est une ville de la grande banlieue nord  de New York qui a été fondée en 1688 par des protestants émigrés après la révocation de l’Edit de Nantes (1685).

L’inventaire des monuments du Ministère de la Culture nous précise l’implication de la ville de New Rochelle dans l’installation du monument en hommage à Jean Guiton :

"Monument érigé en l'honneur de Jean Guiton (né à La Rochelle en 1585, amiral de la flotte protestante, maire pendant le siège de 1628), avec l'aide de la banque nationale de New-Rochelle, aux États-Unis, par Ernest Dubois, sculpteur, et Patouillard de Moriane, architecte. Il fut inauguré en octobre 1911.

Monument composé d'un socle en pierre sur lequel sont sculptées les armoiries des villes de La Rochelle et de New-Rochelle, ainsi qu'une vue de La Rochelle. Au-dessus se dresse la statue en bronze de Jean Guiton."

Henri IV et La Rochelle

La statue dans le campanile nous invite à en savoir plus sur les liens entre Henri IV et la ville de La Rochelle.

En  2010, le 400ème anniversaire de l’assassinat de Henri IV par le charentais Ravaillac a été l’occasion à La Rochelle d’expositions, de visites thématiques et de conférences.

Le journal Sud-Ouest s’en est fait l’écho dans plusieurs articles et nous en avons retenu quelques passages qui nous renseigne sur l’histoire, la grande et la petite, des liens de Henri IV avec la ville de La Rochelle.

Henri IV, « bien bon ami des Rochelais » a marqué l'histoire de La Rochelle où il passa une partie de son adolescence.

Sa première visite remonte à 1558. Il avait 4 ans et suivait naturellement ses parents, Jeanne d'Albret et Antoine de Bourbon. Jeanne d'Albret s’installe à La Rochelle dix ans plus tard avec les grands chefs protestants.

On apprend que Henri se plaisait à la Rochelle, était plutôt un adolescent turbulent amis ne savait pas nager. En effet, à 15 ans, le jeune Henri tomba accidentellement dans le port alors qu'il courait sur le quai et dut être secouru par un capitaine de marine.

La présence de Jeanne d’Albret à La Rochelle est intimement liée à l'histoire du protestantisme. La Réforme est en effet bien implantée à La Rochelle et dans la région.

La première guerre de religion est marquée par la destruction de l’Abbaye de Saint-Jean d’Angely par les Huguenots en 1562. En 1568, pendant la deuxième guerre de religion, La Rochelle détruit ses églises et devient la capitale du parti protestant.

En 1573, l’armée royale assiège La Rochelle. Henri de Navarre avait abjuré sa foi et participe au siège de la ville, du mauvais côté du rempart, ce que les Rochelais n'ont pas vraiment apprécié mais la légende dit qu'il a crié tellement fort pour envoyer ses troupes contre la ville qu'il a réveillé les Rochelais qui ont ainsi pu organiser leur défense.

Le « Bien bon ami des Rochelais » n'aurait pas pu trahir de gaîté de cœur la ville qui le fit homme.

Devenu roi de France en 1589, Henri IV ne reviendra plus à La Rochelle mais il continuera de favoriser la ville. On dit que le corps principal de logis de l’Hôtel de Ville, construit entre 1596 et 1606, fut offert à La Rochelle par Henri IV.

Partir à la découverte de La Vieille Ville à partir de l'Hôtel de Ville

La place de l'Hôtel de Ville est un bon point de départ pour une balade dans le centre historique de La Rochelle.

La rue Depaty conduit à la rue Chaudrier qui arrive à al Cathédrale Saint-Louis de La Rochelle.

On est au coeur des rues à arcades, rue Nicolas Venette, rue Fleuriau, rue Aufredi, rue Bazoges, rue Pernelle, rue Admyraud, rue Fromentin,...

Les rues à arcades sont un des charmes de La Rochelle. On y retrouve la vocation commerciale de la ville et le souci du commerçant rochelais, étaler ses marchandises tout en les protégeant contre les intempéries.

> visite de la Vieille Ville

 

 

 

 

Toutes les pages du Portail Tourisme et Séjours à La Rochelle

> Découverte de La Rochelle

> Se loger à La Rochelle et à proximité

> Le Vieux Port de La Rochelle

> Les tours de La Rochelle

> La tour Saint-Nicolas

> L'Hôtel de Ville de La Rochelle

> La Vieille Ville de La Rochelle

> Le quartier du Gabut et le bassin des Chalutiers

> Le port de plaisance des Minimes

> Aquarium La Rochelle

> Hommage à Michel Crépeau

> Le développement durable à La Rochelle

> Soirée d'été à La Rochelle

> Week-end Tourisme à la Rochelle

> La Rochelle - images des années 70-80

> La Rochelle au temps des cartes postales anciennes

 

Choisissez et réservez votre hébergement à La Rochelle