La Rochelle, la Vieille Ville

La Rochelle les arcades de la Vieille Ville>

BERNEZAC.COM / VOIR / LA ROCHELLE / LA VIEILLE VILLE

La Vieille Ville de La Rochelle

Visiter la Vieille Ville de La Rochelle, le bonheur des flâneurs et des amateurs de quartiers anciens.

On aime flâner dans la vieille ville, sans suivre un itinéraire bien défini à l'avance. En débouchant sur une petite place, on choisit de prendre la petite rue qui nous paraît le bon choix du moment pour son architecture, son animation,... On se retrouvera forcément à un moment ou à un autre devant un bâtiment historique méritant une halte.
Et quand on décide d'arrêter la promenade, il y a toujours une petite rue très proche qui permet de rejoindre le Vieux Port.

La Grosse Horloge, point d'entrée dans la Vieille Ville

La Grosse Horloge, ou plus exactement la tour de l’Horloge, ancienne porte de l’enceinte médiévale, est situé au début du quai Duperré. Elle permet de passer du port aux rues piétonnes de la Vieille Ville. Elle a été équipée au 15ème siècle d’une horloge, d’où son nom.
Cet édifice, le plus ancien de La Rochelle, est un beffroi à base carrée surmonté d’un campanile. A remarquer au sommet, la girouette est un navire qui tourne au gré des vents.
La cloche, baptisée Suzanne, a également été installée au 15ème siècle, en 1478. Cette cloche est la plus grosse du département avec des caractéristiques impressionnantes, un diamètre de 1,54 mètre et un poids de 2,2 tonnes.


La Grosse Horloge est le point de départ obligé pour une balade dans la vieille ville. La silhouette imposante de la Grosse Horloge marque l’entrée du secteur piétonnier.

La Rochelle, la Grosse Horloge
Au Moyen-Âge, elle était la porte qui permettait de passer du port à la ville

La Rochelle, la Grosse Horloge

La Grosse Horloge, un peu d'histoire

La Rochelle, la Grosse Horloge panneau explicatif

Les historiens nous rapportent qu’elle sonnait les heures, la levée de la chaîne entre les deux tours, chaîne qui était remontée le soir pour protéger le port. Elle sonnait également les élections et le glas des maires.

"A l’origine, c’était une porte de ville fortifiée, ouverte dans l’enceinte médiévale. Flanquée de deux tours crénelées, elle était percée de deux baies, l’une pour les chariots, l’autre pour les piétons. En 1478, on la surmonta d’un campanile abritant la cloche de l’horloge et en 1746, on modifia complètement sa partie supérieure pour faire place à la construction actuelle en forme de cartel Louis XV."

La restauration de l’horloge en 2009

Les historiens nous rapportent que la cloche a été fondue en 1476, par décision du maire de l'époque, Pierre Furgon, avant son installation en 1478 et que c’est également en 1478 que la tour a été équipée de l’horloge,

Cette horloge présente deux cadrans, l’un côté port et l’autre côté ville. Sur ces cadrans d’un diamètre de deux mètres en verre dépoli, se détachent les émaux des chiffres romains et les fines aiguilles métalliques.

Dans son édition du 5 octobre 2009, le journal Sud-Ouest nous informe avec humour d’un évènement qui marquera la vie des Rochelais en cette fin d’année 2009 :

Dans les premiers jours de septembre, les employés du service de maintenance des installations campanaires ont constaté une anomalie du côté de la Tour de l'Horloge. L'ancienne porte fortifiée, qui permet de passer du Vieux Port aux rues piétonnes, affiche en principe l'heure exacte sur deux cadrans identiques, de chaque côté de sa façade de pierre. Pendant que, dans le campanile, Suzanne, la grosse cloche, sonne discrètement les heures, en accord avec l'horloge. Or, ce matin-là, le cadran faisant face à la mer et son jumeau dominant la place des Petits-Bancs indiquaient chacun une heure différente. Avec dix bonnes minutes de décalage...

Ce n’était pas la première fois que les deux cadrans étaient en désaccord et les réparations ne tenaient pas dans le temps.  En 2009, d’importants travaux de restauration furent décidés et confiés à une entreprise spécialisée, remplacement des mécanismes, restauration et équilibrage des aiguilles,…

Pensez à vérifier quand vous passerez la porte de l’Horloge que les deux cadrans indiquent la même heure !

Rues et places dont les noms expriment le passé

Le panneau d'information au pied de la Grosse Horloge met en avant les monuments et les lieux à ne pas manquer, l'Hôtel de Ville, la maison de Nicolas Venette, le musée d'Orbigny, la Grosse Horloge, l'église Saint-Sauveur, Le Cloîtres des Dames Blanches, le Temple, la rue de L'Escale, la maison Henri II, la cathédrale, la Chambre de Commerce.

La vieille ville de La Rochelle est tout le contraire d'une ville musée. Il vaut mieux parler de quartiers anciens. Les rues et places de la "vieille" ville sont particulièrement animées toute l'année  et en saison, les touristes se les approprient.

Il ne faut pas manquer de lire les plaques de rues. On y retrouve des noms qui expriment bien le passé de La Rochelle.
Après le passage de la porte de la Grosse Horloge, on arrive sur la place des Petits-Bancs.  On apprend que le nom de cette place vient de l'activité des changeurs de monnaies. Ils se tenaient derrière une table appelée "banc". Pour l'anecdote, le mot "banc" est à l'origine du mot "banque".

La Chambre de Commerce

La rue du Palais conduit à l'Hôtel de la Bourse (Chambre de Commerce)

Cet édifice, construit de 1760 à 1785 sur les plans de Oierre Hue, ingénieur des Ponts et Chaussées, abritait la Chambre de Commerce créee en 1719 et le Tribunal de Commerce, créé en en 1565, deux ans après celui de Paris. Auparavant, les négociants opéraient leurs transactions en plein air, entre la place des Petits Bancs et la rue Verdière. Les trophées marins de la cour témoignent de la prospérité du commerce rochelais du 18ème siècle. En 1784, les deux ailes furent reliées par un péristyle.

La Rochelle, la Chambre de Commerce

La Maison Nicolas Venette

Lors de vos balades dans la Vieille Ville de La Rochelle, attardez vous devant la façade de la Maison Nicolas Venette, au n°1 de la rue Nicolas Venette. Les gargouilles, les statues de médecins célèbres de l'antiquité, les inscriptions méritent le passage rue Nicolas Venette.

Nicolas Venette, médecin rochelais (1633-1698), publia de nombreux ouvrages médicaux et de sciences naturelles, mais aussi un assez leste "Tableau de la vie conjuale". Cette maison, construite au début du 17ème siècle pour l'espagnol Martin Bartox, devenu "médecin ordinaire de la ville", est ornée de gargouilles et de bustes de médecins célèbres de l'antiquité. Elle fut habitée par le révolutionnaire Billaud-Varenne, rochelais, membre du Comité de Salut Public.

LaRochelle, maison de Nicolas Venette

La Rochelle, la Maison Nicolas Venette

maison nicolas venette, bustes de médecins de l'antiquité

Les rues commerçantes et les rues à arcades

La rue des Merciers, rue à arcades entre l'Hôtel de Ville et la place du Marché, est la plus ancienne rue commerçante de La Rochelle.
La rue du Palais à partir de la porte de la Grosse Horloge, et la rue des Merciers, de l'Hôtel de Ville à la place du Marché, sont les deux grands axes du quartier commerçant.
Les rues à arcades sont un des charmes de La Rochelle. On y retrouve la vocation commerciale de la ville et le souci du commerçant rochelais, étaler ses marchandises tout en les protégeant contre les intempéries.
La rue du Temple, rue très commerçante qui part vers la droite à partir de la place des Petits-Bancs, tire son nom de la commanderie des Templiers, installée à proximité au Moyen-Âge.

Puis au hasard des pas, on retrouve des noms comme la place de la Caille, la rue de la Ferté, la rue de la Grille, la rue de l'Escale, la rue des Templiers, la rue des Augustins, la rue des Gentilshommes, la rue des Dames, la rue des Trois Fuseaux, la rue des Merciers qui conduit à la place du Marché, la rue du Minage et évidemment la rue du Port et la Petite rue du Port.
La rue de l'Escale, parallèle à la rue du Palais, est une des curiosités de la vieille ville de La Rochelle. Ses pavés ronds proviennent du lest des vaisseaux en provenance du Canada. La rue de l'Escale doit son nom à Jean de L'Escale, conseiller du roi au 17èmes siècle.

Ces rues étroites ont souvent conservées leurs plaques de pierre gravées. Il est  intéressant de lire ces pierres à côté des plaques modernes.
C'est le cas de la rue des Gentilshommes, la rue étroite qui borde l'Hôtel de Ville, façade opposée à la place de l'Hôtel de Ville.
Le nom de cette rue vient du fait que les échevins, à la fin de leur mandat, quittaient l'Hôtel de Ville par une porte donnant dans cette rue. La fin de leur mandat leur donnait la qualité de Gentilhomme.

La Rochelle rue des gentilshommes

La Rochelle, bien connue pour ses rues à arcades

La Rochelle, rues des Carmes, arcades

 

La Rochelle,rue à arcades

 

La Rochelle,rue à arcades

 

La Rochelle,rue à arcades

 

La Rochelle,rue à arcades

La Cathédrale Saint-Louis

Le quartier et l'église Saint-Sauveur

Le quartier Saint-Sauveur est constitué de petites rues entre les rues commerçantes et le vieux port. Il doit son nom à l'église Saint-Sauveur.

L'église actuelle, consacrée en 1718, a succédé à une église romane du 12ème siècle, puis à une église gothiue détruite en 1568 lors des conflits religieux, dont subsiste le clocher du 15ème sièvle et enfin à une troisième église du milieu du 17ème. Elle fut ravagée par un incendie en 1705 à l'exception de la façade. L'église Saint-Sauveur fut longtemps la paroisse des marins.
La tour, hauteur 42 mètres, est classée Monument Historique depuis le 13 avril 1907.
Fermée au culte en 1792, l’église servit de magasin aux vivres de la marine avant d’être rendue à sa destination première en 1802.


La Rochelle, l'église Saint-Sauveur vue de la rive opposée du canal de Maubec

Les maisons à pans de bois

Les maisons médiévales sont typiques de La Rochelle. Le rez-de-chaussée est en pierre et les étages sont à colombages recouverts d'ardoises. Ces ardoises protègent le bois de la pluie.

La Rochelle maisons médiévales rue saint-sauveur
La Rochelle, rue Saint-Sauveur

Retour sur le Vieux Port

Toute promenade dans La Rochelle aboutit aux ports.
On quitte tout naturellement la Vieille Ville par une petite rue qui rejoint le Vieux Port.
La bien nommée "rue du Port" est tout indiquée.

La Rochelle, à voir sur bernezac.com

logo twitter
logo facebook
you tube log
 
Première visite - qui sommes-nous
Repères géographiques
Comment venir
La Charente-Maritime
Le climat atlantique
Passages d'eau, bacs-ferry
Se loger Vacances et courts séjours
clos rhea île de Ré
restaurant la pierrevue la rochelle
hotel Foncillon Royan
Royan hôtel Beau Rivage
eldapi vacances
restaurant Le Flandre St-Palais sur mer
hôtel Belle Vue Royan
hôtel François 1er Cognac
camping logis du breuin saint-augustin-sur-mer
camping les vignes saint-augustin-sur-mer

Le carnet d'adresses Premium BERNEZAC

Royan hôtel Beau Rivage

Les grandes destinations Séjours et Visites