accueil bernezac.com
Tourisme et Vacances sur la Côte Atlantique, Charente-Maritime, estuaire de la Gironde, Poitou-Charentes
voir faire connaître deguster se loger


Saint-Martin-de-Ré, le port et la ville

Vous êtes ici: Accueil > Voir > île de Ré > Saint-Martin côté ville

Twitter
facebook
you tube logo
 

Informations pratiques

> première visite - qui sommes-nous

> situation géographique

> comment venir

> La Charente-Maritime

> le climat

> les passages d'eau, bacs-ferry

> contact

 

L'île de Ré sur bernezac.com

> L'île de Ré, découverte

> Saint-Martin, côté Mer

> Saint-Martin, côté Ville

> Ars-en-Ré

> La Flotte

> L'Abbaye des  Châteliers

> Le phare des Baleines

> Les fortifications de Vauban

> Le Fort de La Prée

> Le pont de l'île de Ré

> Au temps où Ré était une île

> Thalassothérapie

> Les années 70-80

 

Se loger à l'île de Ré
et à La Rochelle

île de Ré
île de Ré

La Rochelle
La Rochelle

 
le clos rhéa, île de Ré
 
camping l'océan île de ré
 
La Pierrevue restaurant gastronomique La Rochelle
 
huitres et ma re
 
 
 
 
 
 
 

Saint-Martin-de-Ré, côté ville

Saint-Martin-de-Ré est considérée comme "la Capitale" de l'île de Ré.

Il faut prendre le temps de  visiter Saint-Martin-de-Ré et mieux encore d'y séjourner.

Les belles maisons bourgeoises, les hôtels particuliers confortent ce titre de Capitale de l'île de Ré.

Les centres d'intérêt sont nombreux et permanents mais finalement, on se retrouve toujours dans l'une des trois situations:

- promenades sur les remparts,
- parcours dans le vieux bourg avec ses petites rues qui descendent vers le port,
- flânerie sur les quais.

La visite à pied s'impose. Il est recommandé de laisser la voiture sur le parking Vauban, à l'entrée est de la ville. Ce parking est très bien placé. On rejoint très vite le centre que l'on aperçoit en sortant du parking.

L'église Saint-Martin de Saint-Martin-de-Ré

L'église Saint-Martin de Saint-Martin-de-Ré domine la ville avec sur la droite les ruines de son ancienne partie gothique et sur la gauche son clocher avec sa terrasse accessible au public.

 

Saint-Martin-de-Ré, vue sur l'église Saint-Martin

 

Historique de l'église Saint-Martin de Saint-Martin-de-Ré

A la vue de l'édifice, on imagine qu'il a vécu une histoire mouvementée. Cette histoire nous est clairement résumée sur un panneau situé à l'intérieur de l'église Saint-Martin.


Les premiers siècles
De l’histoire, nous ne savons à peu près rien. La fondation de Saint-Martin par le Duc d’Aquitaine, Eudes, en 732, n’est qu’un mauvais récit de basse époque, fondé des documents faux. Il est probable que l’île de Ré et ses premières paroisses, dont Saint-Martin, furent dévasées par les Normands.

Au 11ème siècle
Le Comte de Poitou, Guillaume Aigret donna l’église de Saint-Martin aux Chanoines du Puy-en-Velay, qui en conservèrent le patronage partagé avec l’Abbé puis l’évêque de Maillezais. L’église devait être alors un édifice de style roman dont il ne reste rien.

Aux 14ème et 15ème siècles
Cet édifice roman fut remplacé par une nouvelle église ; à en juger par ses restes, c’était un bel et grand monument qui reçut des éléments de fortification commebien d’autres églises d’Aunis et de Saintonge. Cette époque en effet fut longtemps troublée par la guerre de cent ans. L’île de Ré, disputée entre les rois de France et d’Angleterre, est passée définitivement à ceux de France en 1372 après avoir subi plusieurs incursions anglaises. Cette église, important élément défensif, prit alors le nom de « Grand Fort ».

Au 16ème siècle
De nouveaux troubles, dus cette fois aux guerres de religion, ont eu sur l’église de Saint-Martin des conséquences catastrophiques. L’île de Ré dont une partie des habitants passa à la Réforme, fut considérée comme une des défenses avancées de la principale place forte protestante, La Rochelle. Aussi l’île fut-elle disputée entre catholiques et protestants. Ceux-ci s’en emparèrent en 1586 et ruinèrent complétement l’église de Saint-Martin. Ils ne laissèrent debout que la partie fortifiée et quelques pans de murs. La partie fortifiée avec ses créneaux domine le transept.
Après 1591, le culte catholique fut de nouveau permis. Au début du 17ème siècle, les offices purent y être célébrés de nouveau.

Au 17ème siècle
En 1627, la résistance opiniâtre de Thoiras dans la citadelle de Saint-Martin permit de chasser les Anglais de Ré. L’année suivante, La Rochelle fut prise.
La reconstruction commencée dès 1629 se poursuivra pendant plusieurs années, ainsi que l’embellissement du nouvel édifice.
En 1695, du15 au 17juillet, Saint-Martin subit le bombardement d’une flotte Anglo-Hollandaise. L’Eglise « Grand Fort » fut atteinte cruellement, notamment le crénelage couronnant le transept.

Au 18ème siècle
Les tempêtes ajoutèrent leurs effets destructeurs à ceux du bombardement.
Le 1er janvier 1774, le clocher s’effondra, abimant les voûtes. Dans les dix années suivantes, l’église fut en partie reconstruite mais avec un changement important : l’orientation fut inversée. Le Maître Autel sera alors placé à l’ouest et le clocher à l’est.

Aux 19ème et 20ème siècles

Le 26 mars 1964, un incendie détruisit entièrement le Maître Autel et les plafonds. Les travaux ont eu pour but de rendre à l’église son aspect de la fin du18èmesiècle en distinguant nettement les trois parties de l’église, nef, transept et choeur.

 

Saint-Martin-de-Ré, vue des ruines gothiques

 

Saint-Martin-de-Ré, ruines des tours gothiques

 

Le Clocher Observatoire de l'église de Saint-Martin-de-Ré

Nous vous recommandons vivement de visiter l’église Saint-Martin et de monter à la terrasse du Clocher Observatoire, une bonne centaine de marches avec en récompense une belle vue panoramique sur la ville et la mer.

C’est aussi la possibilité d’approcher les trois imposantes cloches  installées dans cette tour carrée qui forme le clocher.

 

Saint-Martin-de-Ré, vue depuis le clocher observatoire

 

Saint-Martin-de-Ré, vue depuis le clocher observatoire

 

Saint-Martin-de-Ré, vue sur le port  depuis le clocher observatoire

 

Saint-Martin-de-Ré, vue sur le port depuis le clocher observatoire

 

Saint-Martin-de-Ré, vue sur les ruines gothiques depuis le clocher observatoire

 

Saint-Martin-de-Ré, les cloches de l'église Saint-Martin

 

Saint-Martin-de-Ré, images d'hier

Saint-Martin-de-Ré, le port en 1978

Saint-Martin-de-Ré, le port en 1978

 

Saint-Martin-de-Ré, le port en 1978

Saint-Martin-de-Ré, le port en 1978

 

Saint-Martin-de-Ré, le port en 1978

Saint-Martin-de-Ré, le port en 1978

 

Saint-Martin-de-Ré, le port en 1981

Saint-Martin-de-Ré, le port en 1981

 

L'île de Ré sur bernezac.com

> L'île de Ré, découverte

> Saint-Martin, côté Mer

> Saint-Martin, côté Ville

> Ars-en-Ré

> La Flotte

> L'Abbaye des  Châteliers

> Le phare des Baleines

> Les fortifications de Vauban

> Le pont de l'île de Ré

> Au temps où Ré était une île

> Thalassothérapie

> Les années 70-80