accueil bernezac.com
Tourisme et Vacances sur la Côte Atlantique, Charente-Maritime, estuaire de la Gironde, Poitou-Charentes
voir faire connaître deguster se loger

ile de Ré, fort de la prée
Ile de Ré, le fort de La Prée

Vous êtes ici: Accueil > Connaître > île de Ré > le Fort de La Prée

Vous appréciez bernezac.com? Suivez nous!
Twitter
facebook
you tube logo
 

Se Loger sur lîle de Ré et à La Rochelle

île de Ré
île de Ré

La Rochelle
La Rochelle

L'île de Ré sur bernezac.com

> L'île de Ré, découverte

> Saint-Martin, côté Mer

> Saint-Martin, côté Ville

> Ars-en-Ré

> La Flotte

> L'Abbaye des  Châteliers

> Le phare des Baleines

> Les fortifications de Vauban

> Le pont de l'île de Ré

> Au temps où Ré était une île

> Thalassothérapie

> Les années 70-80

 
 
camping l'océan île de ré
 
 
 
 
 

Le Fort de La Prée, Ile de Ré

Le Fort de la Prée est le plus vieux fort de l'île de Ré. Il a été construit en 1626. Il a été un élément important dans le siège de La Rochelle par Louis XIII et Richelieu. Après la victoire sur les Rochelais en 1628, beaucoup d'ouvrages ont été détruits. Le Fort de la Prée a été conservé.

Le Fort de La Prée est situé sur la commue de La-Flotte-en-Ré. Un peu avant La Flotte en venant de Rivedoux, une petite route sur la droite conduit au Fort de la Prée.

Nous vous recommandpns la visite du Fort de La Prée, fortification moins connue que la citadelle de Saint-Martin-de-Ré, mais qui mérite le détour pour sa situation privilégiée en bord de mer sur le pertuis Breton et pour son histoire.

Histoire du Fort de la Prée

L'histoire du Fort de La Prée est marquée par Vauban qui transforme en 1685 le fort construit en 1626.

Vauban est parfaitement conscient de l'importance stratégique de l'île de Ré pour la protection du littoral. La perte de l'île de Ré peut conduire à la perte de La Rochelle et à la perte de Rochefort.

 

ile de Ré, fort de la prée, panneau informationsLe Fort de La Prée
Gardien du pertuis breton, le fort de la Prée est construit en 1626 par d’Argencourt et Le Camus, dans le but de contrôler l’île de Ré et de surveiller La Rochelle alors protestante. En raison de son exiguité et de l’absence d’eau potable, Vauban (1633-1707) surnomme le fort « fort d’opérette » et ordonne en 1681 de raser les trois enceintes de fortifications extérieures (remplacées par un chemin couvert et un glacis) et de ne conserver que « la vieille étoile et son port ». Après la construction d’un corps de caserne sur le front de merle fort est abandonné durant un siècle. Il est réarmé et réparé en 1793. Les deux bastions orientés vers la mer sont équipés d’une nouvelle artillerie en 1875. Au 20ème siècle, sa position stratégique face au continent séduit les allemands qui l’occupent en1942. Au lendemain de la seconde guerre mondiale, une colonie de vacances s’y installe. Depuis 1981, le fort est la propriété du CNOSAP (association de l’administration pénitentiaire), qui a permis la restauration du site, ouvert depuis 2005 au public.

 

> voir toutes les informations pratiques sur le site du Fort de la Prée

Le Fort de La Prée, visite en images

fort de la prée, murailles
les impressionnantes murailles en arrivant au fort de la Prée

 

ile de Ré, entrée du fort de la prée
entrée du fort de la Prée

 

 

 

 


 

 


le fort de la Prée, vue sur la mer et sur le pont de l'île de Ré

 

le port du fort de la Prée à marée basse
le port du fort de la Prée à marée basse

 

le port du fort de la Prée à marée basse

 

le port du fort de la Prée, écluse


L'île de Ré sur bernezac.com

> L'île de Ré, découverte

> Saint-Martin, côté Mer

> Saint-Martin, côté Ville

> Ars-en-Ré

> La Flotte

> L'Abbaye des  Châteliers

> Le phare des Baleines

> Les fortifications de Vauban

> Le pont de l'île de Ré

> Au temps où Ré était une île

> Thalassothérapie

> Les années 70-80