Saintes, l'Abbaye-aux-Dames

Saintes abbaye-aux-dames

BERNEZAC.COM / VOIR / SAINTES / ABBAYE-AUX-DAMES

Saintes, l’Abbaye aux Dames

Il y a toujours de bonnes raisons d’aller à l’Abbaye aux Dames de Saintes. C’est d’abord un superbe site à visiter, un des joyaux de l’art roman saintongeais, mais l’Abbaye aux Dames c’est aussi un lieu de culture actif, expositions, concerts, conférences, séminaires, colloques…

L’Abbaye aux Dames est située sur la rive droite de la Charente. On peut s’y rendre à pied depuis l’Arc de Germanicus en suivant la rue Saint-Pallais.
On arrive à la charmante place où se trouvent l’église Saint-Pallais et l’entrée de l’Abbaye aux Dames. On peut également y aller en voiture et se garer dans le parking de l’Abbaye, à l’opposé de l’entrée pour piétons.

Un ensemble remarquablement restauré

L’Abbaye aux Dames se présente actuellement comme un ensemble remarquablement restauré. On a du mal à imaginer son déclin sous la Révolution et l’Empire et sa transformation en caserne jusqu’aux années 1920.

et …remarquablement présenté

Qu’il s’agisse d’une première visite ou non, vous apprécierez comme nous, le nombre et la qualité des panneaux explicatifs, en français et en anglais, disposés dans la cour intérieure et devant l’église abbatiale. Ces panneaux illustrés de schémas, dessins, images, nous informent non seulement sur l’Abbaye mais aussi sur la vie et les grands thèmes du Moyen Âge.
Ce guide à lire en plein air, dans ce cadre prestigieux, constitue un support facile et agréable pour comprendre un peu mieux l’Abbaye et plus généralement le Moyen Âge.

Saintes abbaye-aux-dames
Saintes, Abbaye-aux-Dames, exemple de panneau explicatif

"Etablie sur la rive droite de la Charente, l’Abbaye-aux-Dames fut fondée en 1047 à l’initiative de Geoffroy Martel, Comte d’Anjou, et de son épouse Agnès de Bourgogne. Premier monastère bénédictin de Saintonge confié à une communauté de femmes, son influence fut considérable jusqu’au 18ème siècle. A la Révolution, l’abbaye fut transformée en prison puis, par un décret impérial de 1808, en caserne.
En 1924, la ville racheta l’église au ministère de la Guerre et fit entreprendre les premières restaurations.
Elle fut rendue au culte en 1939. Les bâtiments monastiques, abandonnés après la guerre, furent entièrement restaurés dans les années 1970-1980.
Joyau de l’art roman saintongeais, la façade occidentale a été élaborée au 12ème siècle. Elle comprend au rez-de-chaussée un portail central dépourvu de tympan sculpté s’ouvrant entre deux arcades latérales aveugles.
On retrouve cette ordonnance tripartite au deuxième niveau de l’élévation tandis qu’un fronton reconstruit à la fin du 16ème siècle surmonte l’ensemble.
Le programme sculpté partiellement conservé se développant autour du thème du Salut a sans doute été réalisé dans les années 1120-1130. Outre le foisonnement se déclinant sur les arcs, la sculpture est tout aussi virtuose sur les chapiteaux, les cordons et les frises.
Cette façade occupe une place importante dans l’art roman.
Elle appartient à ce groupe de grandes façades à programmes réalisées en Poitou-Charentes au 12ème siècle et dont les exemples les plus marquants sont Notre-Dame-la-Grande de Poitiers et la cathédrale d’Angoulême."

Quelques titres pour montrer la richesse de cette information et vous inviter à y consacrer quelques instants avant la visite de l’Abbaye.

Les Abbayes
"Citadelles de la prière, les abbayes, au 11ème et 12ème siècles, constituent aussi des foyers de culture intellectuelle et d’éducation".

De l’église au couvent
Autour de l’Abbaye, les laïcs règlent leurs activités au son des cloches".

Une Abbaye hospitalière
"Les religieuses accueillent des hôtes de toutes conditions. Sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, un hôpital accueillait lépreux, infirmes et souffrants, pèlerins, veuves et orphelins".

La vie monastique
"Des divertissements sont accordés aux sœurs bénédictines. Dès sa fondation, l'ordre cloîtré des Dames de Saintes est placé sous la règle de Saint Benoît. Cependant, l'Abbaye n'est pas hermétiquement fermée. Les religieuses se rendent à l'extérieur en procession; le monastère accueille l'évêque et son clergé, mais aussi des laïcs".

Pèlerinages et croisades
"Les restes mortels des martyrs de la foi chrétienne sont exposés à la vénération des fidèles. Animés ou non par une fois sincère, ces marcheurs de Dieu tracent des chemins qui, dans toute l'Europe, favorisent les échanges de biens, d'idées et de savoirs".

La société féodale
"Le clergé prêche la guerre sainte et soumet les forces militaires des seigneurs au service de la foi"

La sculpture
"Le décor sculpté souligne la structure de l’édifice et participe à l’évangélisation des fidèles. La sculpture romane a souvent été décrite comme un art pour les humbles. A une époque où très peu savent lire, l'image de pierre, souvent rehaussée de couleurs, est un enseignement qui touche le plus grand nombre".

L’église
"Les bâtisseurs romans retrouvent la technique ancienne de l’appareillage des pierres et adoptent un plan en forme de croix latine. L'église romane est un miroir de l'Oeuvre du Grand Architecte qui enseigne aux fidèles la connaissance de soi et de l'univers".

Le portail
"Dans les traditions juive et chrétienne, l'accès à la révélation est symbolisé par le passage de la porte. Ainsi, le décor sculpté de la façade de l'église veut rappeler que le Christ est la porte par laquelle l'humanité accède à sa véritable essence en surmontant les tribulations de son histoire"

L’église abbatiale de l'Abbaye aux Dames

On découvre l'église abbatiale sur la gauche, tout de suite après avoir franchi le porche d'entrée dans la cour.


Saintes, Abbaye-aux-Dames, entrée sur la place de l'Abbaye, en venant de la rue Saint-Pallais et de la place Saint-Pallais

L'église romane Notre-Dame est du 12ème siècle. De style roman saintongeais, c'est sa façade et son clocher qui tout de suite retiennent l'attention.
Le clocher est à deux étages, l’étage inférieur carré, l’étage supérieur circulaire, surmonté d’un toit conique à écailles. Ce clocher nous rappelle celui de Notre-Dame-la-Grande à Poitiers.

Saintes, Abbaye-aux-Dames

Saintes, Abbaye-aux-Dames

Saintes, Abbaye-aux-Dames

Saintes, Abbaye-aux-Dames

Saintes, Abbaye-aux-Dames

Saintes, Abbaye-aux-Dames

Saintes, Abbaye-aux-Dames

Abbaye-aux-Dames, le Festival de Saintes

"Il y a plus de 45 ans, Saintes vivait une double renaissance : celle de l’Abbaye aux Dames et celle de la musique ancienne avec le festival de musique. Une nouvelle génération de musiciens émergeait (Philippe Herreweghe, …) et avec elle un nouvel état d’esprit : une liberté de ton, de création, une programmation originale, une convivialité inédite des relations avec le public. Le Festival de Saintes a fait vivre et fructifier ses singularités. Elles sont aujourd’hui une véritable marque de fabrique. Hors la démesure, en intimité, quelques 30 concerts, des conférences, des ateliers, des répétitions, il y a 9 jours et mille façons de goûter le festival." voir la suite

2019: 48e édition, du 12 au 20 juillet 2019

renseignements et programme

Saintes, Abbaye-aux-Dames

Saintes, Abbaye-aux-Dames, répétition ouverte au public pour un concert du soir.

Saintes, Abbaye-aux-Dames

Abbaye-aux-Dames, le Carrousel Musical

"L’Abbaye aux Dames, la cité musicale à Saintes a écrit en 2018, un nouveau chapitre de son histoire avec la création du Carrousel Musical. Cette création mondiale, conçue pour tous les publics, est un outil totalement innovant de sensibilisation à la musique. Dans un univers forain et poétique, le Carrousel Musical est un manège extraordinaire, stimulant, qui fait appel au toucher, à l’ouïe et à la vue. C’est une nouvelle approche de la musique. L’invention du Carrousel Musical est une première mondiale. C’est une création totale de la conception à la réalisation qui fait appel aux technologies digitales et à des logiciels d’interprétation des notes et des sons, spécifiquement développés."

découvrir le Carrousel Musical

Saintes, Abbaye-aux-Dames
Saintes, Abbaye-aux-Dames, la boutique de l'Abbaye et le carrousel mucical (fermé).

Saintes, Abbaye-aux-Dames

Saintes, Abbaye-aux-Dames, la place de l'Abbaye et les animations estivales.

Saintes, Abbaye-aux-Dames

 

Saintes, Abbaye-aux-Dames
Saintes, Abbaye-aux-Dames, les bâtiments conventuels

Saintes, Abbaye-aux-Dames
Saintes, Abbaye-aux-Dames, côté parking, place Geoffroy Martel

L’église paroissiale Saint-Pallais

L'église Saint Pallais jouxte l'Abbaye sur la place à l’entrée nord.

Un panneau d'information avec dessin nous explique son histoire et les différentes phases de sa construction:

"L'église Saint-Pallais est l'héritière du sanctuaire funéraire de Saint Pallais, l'évêque de Saintes, Palladius, qui fut enterré au 6ème siècle dans la nécropole antique au bord de la voie romaine menant au pont.
La place Saint-Pallais était d'ailleurs encore un cimetière jusqu'au 18ème siècle.
L'église paroissiale du faubourg dépendait de l'Abbaye aux Dames depuis sa fondation en 1047, et c'est l'abbesse qui en nommait le curé. L'édifice actuel est issu de plusieurs phases de construction, du 12ème au 15ème siècle".

Saintes, église Saint-Pallais

Saintes sur bernezac.com

Saintes, deux mille ans d'histoire

Saintes gallo-romaine

L'Abbaye-aux-Dames

L'église Saint-Eutrope

La cathédrale Saint-Pierre

logo twitter
logo facebook
you tube log
 
Première visite - qui sommes-nous
Repères géographiques
Comment venir
La Charente-Maritime
Le climat atlantique
Passages d'eau, bacs-ferry
Se loger Vacances et courts séjours
eldapi vacances
hotel Foncillon Royan
Royan hôtel Beau Rivage
cloq rgea île de Ré

restaurant Le Flandre St-Palais sur mer
hôtel Belle Vue Royan
hôtel François 1er Cognac
camping logis du breuin saint-augustin-sur-mer
camping les vignes saint-augustin-sur-mer

Le carnet d'adresses Premium BERNEZAC

Royan hôtel Beau Rivage

Les grandes destinations Séjours et Visites