Saintes, église Saint-Eutrope

Saintes eglise saint-eutrope

BERNEZAC.COM / VOIR / SAINTES / EGLISE SAINT-EUTROPE

Saintes,l'église Saint-Eutrope

Une église romane du 11ème siècle et un clocher gothique flamboyant du 15ème siècle.

L'église Saint-Eutrope, à Saintes, c'est d'abord pour nous les touristes, le clocher gothique flamboyant qui domine la ville et ponctue la belle vue d'ensemble quand on approche de Saintes

Saintes, église Saint-Eutrope
Saintes, l'église Saint-Eutrope et son clocher gothique flamboyant

Saintes, église Saint-Eutrope extérieur

Les Saintais et la ville de Saintes font beaucoup d'efforts pour mettre en valeur et faire connaître la richesse de ce patrimoine aux visiteurs de l'été. Nous avons eu l'occasion d'apprécier la chaleur de l'accueil organisé à l'entrée de l'église par des paroissiens bénévoles.

Le panneau d'information situé sur la place de l'église répond à la plupart des questions qui viennent à l'esprit devant cet exceptionnel monument. Nous en reprenons ci-dessous les points principaux et partez à la découverte, sans oublier la crypte dont l'entrée est située à l'extérieur de l'église, sur le côté gauche en regardant la façade. Montez également à la tribune au dessus de l'entrée, pour admirer de près les chapiteaux.

L'Eglise Saint-Eutrope, église romane, fut édifiée à partir de 1081 par les moines de Cluny, autour du tombeau de Saint Eutrope, premier évêque de Saintes.

Etape du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, elle fut conçue comme une grande église de pèlerinage dotée d’un plan exceptionnel pour la Saintonge.

Saintes, église Saint-Eutrope sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle
Saintes, l'église Saint-Eutrope sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle

Elle se distingue par sa vaste crypte de même dimension que le chœur qui lui est superposé.
La nef, disparue au 19ème siècle, étaient reliée à cet ensemble par un système d’escaliers.
Aujourd’hui, il ne subsiste que le chœur roman et sa belle crypte ou église basse, ainsi que le clocher gothique flamboyant du 15ème siècle.

Les chapiteaux de l’église basse et du chœur (11ème siècle) et ceux de la croisée du transept (début 12ème siècle) comptent parmi les chefs d’œuvre de la sculpture romane.

Saintes, église Saint-Eutrope, chapiteau du transept
Saintes, église Saint-Eutrope, chapiteau de la croisée du transept

Saintes, église Saint-Eutrope, chapiteau

Saint Eutrope, évangélisateur de la Saintonge.

Sa légende le situe au 1er siècle après J.C. Originaire de Grèce, envoyé par le pape Saint Clément, il vient évangéliser le pays des Santons et convertit même Eustelle, la fille du gouverneur romain.
Eutrope meurt lapidé et achevé d’un coup de hache. Son culte est attesté par Grégoire de Tours dès la fin du 6ème siècle.
Sa sépulture, vénérée par les pèlerins, est confiée dès le haut Moyen Âge à une communauté monastique.

A partir du 11ème siècle, les reliques du Saint sont placées pour l’essentiel dans le sarcophage de la crypte,mais son chef est conservé dans un reliquaire particulier placé dans l’église haute.

Sanctuaire de pèlerinage et prieuré de l’ordre de Cluny.

En 1081, Guy-Geoffroy, comte de Poitou et duc d’Aquitaine, confie le sanctuaire à la grande abbaye bénédictine de Cluny en Bourgogne.

Une communauté d’une vingtaine de moines s’y installe. Ceux-ci font réédifier l’église, qui devient ainsi un des monuments les plus prestigieux des chemins de Compostelle. Ils y entretiendront le culte jusqu’en 1787.

L’église romane : un édifice exceptionnel

La construction a commencé dès les années 1080 par la crypte, véritable "église basse" voûtée en berceau, dotée d’un déambulatoire, et conçue pour la dévotion aux reliques par les foules de pèlerins.

Saintes, église Saint-Eutrope_crypte

Saintes, église Saint-Eutrope, la crypte

Ses piliers massifs ornés de chapiteaux à motifs végétaux supportent le chœur supérieur, de même plan, réservé aux moines. La façade se trouvait à l’extrémité de la place actuelle, présentait une statue de cavalier sous une arcature et était encadrée par deux tourelles.

Le beau clocher gothique flamboyant qui domine le quartier a été construit à la fin du 15ème siècle sur le croisillon nord du transept, grâce à un don du roi Louis XI.

Lors de l'une de nos visites à Saint-Eutrpe, nous avons eu l'occasion de voir deux visuels très intéressants qui reconstituent Saint-Eutrope au 12ème siècle et Saint-Eutrope après les transformations des 15ème et 16ème siècles.

Saintes, Saint-Eutrope 12ème siècle

 

Saintes, Saint-Eutrope 16ème siècle

Cap Sud-Ouest - La basilique Saint Eutrope à Saintes

France 3 Nouvelle-Aquitaine - juillet 2016

"Saint-Eutrope fut le premier évêque de Saintes. L’église qui porte son nom aujourd’hui est classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, au titre des « Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle », elle est notamment célèbre pour sa crypte, avec ses piliers trapus surmontés de chapiteaux aux motifs végétaux et floraux."

Saintes sur bernezac.com

Saintes, deux mille ans d'histoire

Saintes gallo-romaine

L'Abbaye-aux-Dames

L'église Saint-Eutrope

La cathédrale Saint-Pierre

logo twitter
logo facebook
you tube log
 
Première visite - qui sommes-nous
Repères géographiques
Comment venir
La Charente-Maritime
Le climat atlantique
Passages d'eau, bacs-ferry
Se loger Vacances et courts séjours
eldapi vacances
hotel Foncillon Royan
Royan hôtel Beau Rivage
cloq rgea île de Ré

restaurant Le Flandre St-Palais sur mer
hôtel Belle Vue Royan
hôtel François 1er Cognac

Le carnet d'adresses Premium BERNEZAC

Royan hôtel Beau Rivage

Les grandes destinations Séjours et Visites