accueil bernezac.com
Tourisme et Vacances sur la Côte Atlantique, Charente-Maritime, estuaire de la Gironde, Poitou-Charentes
voir faire connaître deguster se loger
Les Fortifications Côtières de Vauban
Blaye, Fort Paté, Fort Médoc

Blaye, vue aérienne de la citadelle et de l'estuaire de la Gironde

Vous êtes ici: Accueil > Voir > Connaître > Vauban, le verrou de la Gironde
Twitter
facebook
you tube logo
 

Informations pratiques

> première visite - qui sommes-nous

> situation géographique

> comment venir

> La Charente-Maritime

> le climat

> les passages d'eau, bacs-ferry

> contact

 

 

 

vins.wine oenotourisme Bordeaux et Charentes

 

 
 
 

Les sites Vauban sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO

Le réseau des sites majeurs de Vauban a été ajouté à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO lors de la réunion du 7 juillet 2008 de cette organisation tenue à Québec.

Pour notre région, la citadelle de Saint-Martin-de-Ré, la citadelle de Blaye avec le fort Paté sur l'estuaire et le fort Médoc à Cussac, constituant à eux trois le verrou de l'estuaire, figurent parmi les douze sites majeurs retenus.

Sites concernés : Arras, Besançon, Blaye/Cussac-Fort-Médoc, Briançon, Belle-Ile-en-Mer, Camaret-sur-Mer, Longwy, Mont-Dauphin, Mont-Louis, Neuf-Brisach, Saint-Martin-de-Ré, Saint-Vaast-la-Hougue, Villefranche-de-Conflent.

 

Blaye "Sentinelle de Bordeaux"

A Blaye, les falaises calcaires tombent à pic sur l'estuaire de la Gironde. La colline de Blaye est déjà fortifiée lorsque Vauban arrive à Blaye en 1685.

L'objectif est de protéger Bordeaux contre toute invasion. Blaye a tout au long de son histoire, occupé une position stratégique, on parle de "verrou de l'estuaire", de "sentinelle de Bordeaux".

 

Blaye, Vue aérienne vers le nord et l'embouchure de l'estuaire.

Vue aérienne vers le nord et l'embouchure de l'estuaire.

La citadelle de Blaye sur la rive droite de la Gironde. La citadelle, construite sur la colline de Blaye surplombe l'estuaire avec ses falaises calcaires et domine la ville de Blaye à l'est. (photo Michel Le Collen)

Trois forteresses pour verrouiller l'estuaire de la Gironde

Entre 1685 et 1689, Vauban conçoit et fait réaliser un dispositif qui barre la Gironde au niveau de Blaye.

Côté rive droite de la Gironde, la citadelle de Blaye, commencée par Pagan en 1652, est agrandie et renforcée. Elle est pourvue de batteries d'artillerie en haut de la falaise qui surplombe l'estuaire. A cette époque, la portée de l'artillerie n'est pas suffisante pour interdire totalement le passage des navires ennemis.

Pour remédier à cette situation, Vauban conçoit deux autres ouvrages, le Fort Médoc sur la rive gauche de la Gironde, en face de Blaye, et le Fort Paté sur un banc de sable, au large de Blaye. De cette façon, les secteurs de tir se recoupent, de Blaye au fort Paté, et du fort Paté au fort Médoc.

 

source: panneau explicatif de la Citadelle:

Le Verrou de l’Estuaire

"Plus grand estuaire d’Europe, la Gironde s’étend de l’océan au Bec d’Ambès, point de confluence entre la Dordogne et la Garonne.

Cette voie maritime a connu de nombreux conflits, notamment lors des incursions vikings, à l’époque où le duché de Guyenne fut possession des rois d’Angleterre entre 1188 et 1453, ou encore lors des guerres napoléoniennes.

Dès le Moyen-Âge, les échanges commerciaux s’intensifient, Bordeaux devient un port majeur. Cependant, si le fleuve garantit l’essor économique de la cité girondine, il n’en représente pas moins une porte ouverte vers Bordeaux et donc une faiblesse.

Pour contrôler cette voie d’accès, Louis XIV demande à Sébastien Le Prestre de Vauban, futur maréchal de France, alors commissaire général des fortifications, d’améliorer la défense de Blaye.

En 1685, celui-ci visite ce promontoire déjà militarisé situé à 30 km en aval de Bordeaux et 60 km en amont de l’océan. Vauban y reprend l’idée du gouverneur de la ville, le duc de Saint-Simon : verrouiller l’estuaire.

Ingénieur et architecte, Vauban améliore et perfectionne la défense des places fortes pour les adapter aux progrès de l’artillerie. Il met en place une véritable « ceinture de fer » sur les frontières du royaume de France et réalise pas loin de 160 ouvrages fortifiés. La portée des canons ne permettant pas de couvrir les quelque 3 km de large de l’estuaire dans le secteur de Blaye, Vauban y établit un triptyque aussi défensif qu’offensif avec la citadelle de Blaye sur la rive droite, Fort-Pâté au centre sur une île artificielle (banc de sable né en 1650 et stabilisé par le fort), et Fort-Médoc sur la rive gauche. Le Verrou est créé. Il ne connaîtra aucune attaque jusqu’en 1814.

Le Verrou de l’estuaire est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2008, au côté de 11 autres sites fortifiés qui composent le Réseau des sites majeurs de Vauban."

Blaye, la citadelle de Vauban

La Citadelle de Blaye a été rénovée par Vauban de 1686 à 1689 en adaptant le nouveau système de défense à des fortifications existantes.

Pour cela, Vauban trace le plan d’une nouvelle enceinte à quatre bastions, trois demi-lunes et deux portes.

 

Vue aérienne de la Gironde à la hauteur de Blaye.

Vue aérienne de la Gironde à la hauteur de Blaye.

De bas en haut, la citadelle de Blaye, l'ile Paté avec le Fort Paté, Cussac-Fort Médoc sur la rive droite face à Blaye. Cette photo illustre parfaitement le positionnement des trois ouvrages de Vauban pour "verrouiller" la Gironde. (photo Michel Le Collen)

> visitez la citadelle de Blaye

Le Fort Médoc à Cussac-Fort Médoc

Le Fort Médoc est un fort bâti sur la berge marécageuse de la rive gauche de la Gironde, face à Blaye et à l'île Paté.

A noter que la traversée de la Gironde au départ de Blaye est assurée par le bac Blaye - Lamarque dont le débarcadère sur la rive gauche au port de Lamarque est à environ 5 kms du Fort Médoc.

A Lamarque, prendre la D2 direction Cussac-Fort Médoc, puis à droite la petite route qui conduit au Fort Médoc.

 

Vue aérienne de la Gironde, côté Fort Médoc.

Vue aérienne de la Gironde, côté Fort Médoc.

 

De bas en haut, Fort Médoc, l'ile Paté avec le Fort Paté,  la citadelle de Blaye sur la rive droite face à Blaye.

Cette photo illustre également, vu de la rive gauche, le positionnement des trois ouvrages de Vauban pour "verrouiller" la Gironde.

(photo Michel Le Collen)

Le Fort Paté

Le Fort Paté, tour ronde de 12 mètres de haut, a été construit sur un sol instable, en utilisant la technique d'un grillage de bois immergé.

En 1693, il était opérationnel avec 32 canons. Le fort a été consolidé au18ème siècle.

 

L'île et le Fort Paté, Blaye sur la rive droite de la Gironde

Vauban dans la région Nouvelle Aquitaine

> Vauban à l'île de Ré

> Vauban et la protection de Rochefort