Les Fortifications Côtières de Vauban à l'île de Ré

citadelle saint-martin de ré
Vue aérienne de Saint-Martin-de-Ré. En bas à droite, la citadelle et son petit port fortifié.
Saint-Martin-de-Ré à l'intérieur de son enceinte fortifiée.

BERNEZAC.COM / VOIR / île de Ré / les fortifications Vauban

Les Fortifications Côtières de Vauban à l'île de Ré

Les sites Vauban sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO

Le réseau des sites majeurs de Vauban a été ajouté à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO lors de la réunion du 7 juillet 2008 de cette organisation tenue à Québec. Pour notre région, la citadelle de Saint-Martin-de-Ré, la citadelle de Blaye avec le fort Paté sur l'estuaire et le fort Médoc à Cussac, constituant à eux trois le verrou de l'estuaire, figurent parmi les douze sites majeurs retenus.

L'île de Ré, une position stratégique pour la protection du littoral

Vauban est célèbre pour les nombreux ouvrages militaires qu’il a conçus, construits, transformés. Quand on dit "architecture militaire", on pense à Vauban. Le tricentenaire de la mort du maréchal Vauban (1633-1707) a été commémoré en 2007.

Le littoral charentais et l’estuaire de la Gironde sont riches en fortifications de Vauban. Les sites de Saint-Martin-de-Ré et de Blaye ont été retenus parmi les quatorze sites sélectionnés pour le patrimoine de l'Unesco.

Vauban et l'île de Ré

Vauban fait une première mission à l'île de Ré en 1674. Il établit trois redoutes, à Rivedoux, au Martray et aux Portes.

Sébastien Le Prestre, "fils d'Albin Le Prestre, escuyer, et de damoiselle Edmée de Carmignole, fille d'un escuyer" est né le 15 mai 1633. En 1655, il devient ingénieur ordinaire du roi sous le nom de Vauban, du nom de la terre familiale de Vauban dans le Morvan.
Vauban est parfaitement conscient de l'importance stratégique de l'île de Ré pour la protection du littoral. La perte de l'île de Ré peut conduire à la perte de La Rochelle et à la perte de Rochefort.
Vauban devient en 1678, à l'âge de 45 ans, Commissaire Général des Fortifications. De 1681 à 1685, il effectue plusieurs missions dans l'île de Ré. C'est la période de la construction des fortifications et de la citadelle de Saint-Martin-de-Ré.

Un peu d'histoire et de géographie

Les îles de l'archipel charentais, île de Ré, île d'Aix, île Madame, île d'Oléron et les pertuis, bras de mer entre deux îles ou entre île et continent, constituent un ensemble à la fois protégé et propice à la navigation. On parle quelquefois de la mer des Pertuis.

En regardant la carte, on imagine bien les raisons stratégiques qui ont conduit à l'établissement de ports comme Brouage, La Rochelle, Rochefort et la nécessité de leur protection.

On comprend mieux pourquoi on voit autant de fortifications, de toutes les époques, sur le littoral charentais.

Pour se rendre compte de la proximité du continent et de La Rochelle, il suffit de monter au sommet du clocher de l'église de Saint-Martin.

A l'époque de Vauban, l'artillerie devient plus performante. Les villes deviennent des places fortes.

L'enceinte et la citadelle de Saint-Martin-de-Ré sont souvent qualifiés de "plus bel exemple d'un réduit insulaire". C'est le premier système de Vauban adapté à un site de plaine. Il apparaît aujourd'hui remarquablement conservé et mis en valeur par son glacis non urbanisé.
Un réduit est en fait un camp retranché. On est frappé par les dimensions considérables de l'enceinte conçue par Vauban. En fait, cette enceinte doit être capable d'accueillir toute la population de l'île, et son bétail, en cas de débarquement ennemi. Les historiens nous parlent de 16 000 habitants à l'époque à l'île de Ré.
Vauban construit la citadelle sur l'assiette de l'ancienne forteresse édifiée en 1627, au nord-est. L'enceinte en demi-cercle, de 1,5 km de rayon, s'appuie sur la citadelle et se déploie vers l'ouest.
Côté mer, les remparts ont la base dans l'eau. Côté terre, les remparts sont enterrés et un glacis, espace libre, s'étend en avant. Il s'agit de ralentir l'ennemi à l'approche des fortifications.
L'enceinte est percée de deux portes monumentales, la porte des Campani à l'ouest et la Porte Toiras à l'est.

Saint-Martin-de-Ré, les remparts de la citadelle
Saint-Martin-de-Ré, les remparts de la citadelle

Saint-Martin-de-Ré, les remparts de la citadelle côté mer
Saint-Martin-de-Ré, les remparts de la citadelle côté mer

Saint-Martin-de-Ré, le port de la citadelle
Saint-Martin-de-Ré, le port de la citadelle

> voir Saint-Martin-de-Ré, côté mer

Le Fort de la Prée

Le Fort de la Prée est situé entre Rivedoux et La Flotte-en-Ré en bord de mer. Il est tout proche des ruines de l'Abbaye des Châteliers.
Le Fort de la Prée est le plus vieux fort de l'île de Ré. Il a été construit en 1626. Il a été un élément important dans le siège de La Rochelle par Louis XIII et Richelieu. Après la victoire sur les Rochelais en 1628, beaucoup d'ouvrages ont été détruits. Le Fort de la Prée a été conservé.
En 1685, Vauban transforme le Fort de la Prée.

> visitez le Fort de la Prée

ile de Ré, entrée du fort de la prée
île de Ré, le fort de la Prée

La Redoute de Rivedoux

La Redoute de Rivedoux est située à l'est du village de Rivedoux, à proximité des plages.

L'édifice carré de 45 mètres de côté a été construit en 1674 pour barrer le passage de Sablanceaux. La Redoute de Rivedoux était armée d'une douzaine de pièces d’artillerie.

Autres sites Vauban en Nouvelle-Aquitaine

> Vauban à l'île de Ré

> Vauban et la protection de Rochefort

> Vauban et l'estuaire de la Gironde, Blaye, Fort Médoc

L'île de Ré, à voir sur bernezac.com

logo twitter
logo facebook
you tube log
 
Première visite - qui sommes-nous
Repères géographiques
Comment venir
La Charente-Maritime
Le climat atlantique
Passages d'eau, bacs-ferry
Se loger Vacances et courts séjours
cloq rgea île de Ré
restaurant la pierrevue la rochelle
eldapi vacances
hotel Foncillon Royan
Royan hôtel Beau Rivage
restaurant Le Flandre St-Palais sur mer
hôtel Belle Vue Royan

Le carnet d'adresses Premium BERNEZAC

Royan hôtel Beau Rivage

Les grandes destinations Séjours et Visites