Bernezac.com - Saint-Thomas-de-Conac, Saint-Sorlin-de-Conac, Port Conac- estuaire de la Gironde

Utilisez la fonction [imprimer] de votre navigateur

Saint-Thomas-de-Conac, Saint-Sorlin-de-Conac, Port Conac

Balade dans un environnement préservé, l’estuaire de la Gironde en Pays de Haute Saintonge, Charente-Maritime.

Quand on séjourne sur le littoral de Charente-Maritime ou dans son arrière-pays, l’estuaire de la Gironde se limite le plus souvent à Meschers, Talmont, voir à Mortagne-sur-Gironde.

Nous vous invitons vivement à ne pas vous contenter de ces lieux très connus et très visités mais de pousser plus loin vers le sud pour vraiment découvrir l’estuaire.

Vous ne regretterez pas la journée que nous vous proposons de passer sur la rive droite de l’estuaire à l’extrême sud du département de Charente-Maritime, à la limite du département de la Gironde.

Vous découvrirez dans cette partie ouest du Pays de Haute Saintonge, des villages et des ports pittoresques, Saint-Thomas-de-Conac, Saint-Sorlin-de-Conac, Port Conac et Vitrezay.

De plus, au Pôle Nature de Vitrezay vous ‘’vivrez’’ l’estuaire.

Tout cela à une quarantaine de kilomètres de Royan. C’est une balade de l’après-midi mais il est préférable d’y consacrer une journée.

Au départ de Royan, prendre la direction Bordeaux et suivre la D730 sur environ 30 kilomètres jusqu’à Lorignac. Dans le village de Lorignac, prendre sur la droite la direction  Saint-Dizan-du-Gua, suivre la D145, traverser Saint-Dizan, puis  Conac, Saint-Thomas de Conac et Saint-Sorlin-de-Conac.

La route suit les côteaux plantés de vignes. Le moulin à vent sur la gauche en haut d’une petite côte à l’entrée de Saint-Thomas-de-Conac, nous offre avec les vignes en premier plan, un paysage typiquement saintongeais. To

Après Saint-Sorlin-de-Conac, prendre sur la droite la petite route D148, perpendiculaire à l’estuaire qui conduit à Port Conac.

Port Conac

Comme pour la plupart des petits ports de l’estuaire, on arrive à Port Conac par une petite route rectiligne perpendiculaire à la Gironde, route sans issue autre que les eaux de l’estuaire.

On a toujours l’impression d’atteindre ‘’le bout du monde’’, l’impression que le temps s’arrête en même temps que la route. Cela contribue grandement au charme de ces petits ports.

Port Conac est le domaine des carrelets.

On en voit sur la berge, vers le nord et vers le sud, mais aussi au bord des chenaux qui donnent dans la Gironde.

Les carrelets sont des silhouettes familières de l'estuaire et du littoral charentais mais en arrivant à Port Conac, on ne s'atttend pas à découvrir une telle concentration de carrelets.

Il faut croire que le lieu est particulièrement propice pour cette technique de pêche.

Rives de Gironde

Port Conac est un point de départ ou d’aboutissement du

‘’Cheminement Rives de Gironde, Port Conac – Port Maubert’’.

Un panneau d’information nous précise l’objet de ce chemin :

‘’Cet aménagement a été réalisé par le Conseil Général de la Charente-Maritime sur les communes de Saint-Sorlin-de-Conac, Saint-Thomas-de-Conac,

Saint-Dizan-du-Gua et Saint-Fort-sur-Gironde.

Ce cheminement de 14 kilomètres, en site propre, permet de relier Port Maubert à Port Conac’’.

On a vraiment envie de marcher sur ce cheminement et même si Port Maubert nous paraît un peu loin, on prendra beaucoup de plaisir à l’emprunter sur quelques centaines de mètres.

Les vues sur l’estuaire sont superbes avec des luminosités toujours différentes en fonction de la météo, de la saison, de l’heure de la journée.

On quitte Port Conac en revenant sur ses pas, puis on prend sur la droite la petite route qui conduit à travers le marais, au port de Vitrezay.

Port Vitrezay et le Pôle-Nature de Vitrezay

Notes