Bernezac.com - Port Vitrezay et le Pôle-Nature de Vitrezay - estuaire de la Gironde

Utilisez la fonction [imprimer] de votre navigateur

Port Vitrezay et le Pôle-Nature de Vitrezay

Un petit port typique de l'estuaire devenu un lieu d’activités et d’animations, de connaissance de l’estuaire de la Gironde,  avec la création du ‘’Pôle-Nature de Vitrezay’’.

Port Vitrezay est situé en Pays de Haute Saintonge, à la limite sud du département de la Charente-Maritime. C’est le dernier port de l’estuaire situé en Charente-Maritime avant le département de la Gironde.

Au départ de Royan, prendre la direction Bordeaux et suivre la D730 sur environ 30 kilomètres jusqu’à Lorignac. Dans le village de Lorignac, prendre sur la droite la direction Saint-Dizan-du-Gua, suivre la D145, traverser Saint-Dizan, puis Conac, Saint-Thomas de Conac, Saint-Sorlin-de-Conac et prendre à Saint-Bonnet-sur-Gironde la D149 qui conduit à Vitrezay.

On peut également accéder à Vitrezay par l’autoroute A10, sortie N° 37 Mirambeau, puis la D149 jusqu’à Saint-Bonnet-sur-Gironde et Vitrezay.

Port Vitrezay a conservé son caractère pittoresque de port de l’estuaire mais est devenu un lieu d’activités et d’animations, de connaissance de l’estuaire,  avec la création du "Pôle-Nature de Vitrezay".

Après avoir laissé la voiture sur l'un des vastes parkings aménagés, on se demande par où commencer.

En fait, on peut distinguer de façon toute arbitraire, "Vitrezay côté marais" et "Vitrezay côté estuaire".

Vitrezay côté marais, le Pôle-Nature

La première impression que nous avons eu lors de notre première visite au Pôle-Nature de Vitrezay, est une impression d’espace sauvage, d’immensité, de quiétude.

En se promenant dans les chemins qui vont au plan d’eau, le long du chenal ou sur le bord de l’estuaire, en visitant le centre d’expositions, on mesure tout l’intérêt de cette initiative de Pôle-Nature à Vitrezay qui nous rend facile l’approche de cette nature sauvage que l’on ne pourrait pénétrer sans les aménagements considérables réalisés.

Le Pôle-Nature de Vitrezay offre un vaste programme d'activités pour petits et grands.

Activités "nature", sorties guidées dans les marais, la faune aquatique, les oiseaux,…

Activités "pêche", surfcasting dans l’estuaire de la Gironde, pêche à la balance, à la ligne, au carrelet à main, à l’anguille, pêche à la carpe sur le plan d’eau, …

Organisation de séances d’initiation à la pêche, initiation à la pêche au  carrelet, location du ponton-carrelet…

Activités "nautiques", kayak de mer,…

et bien sûr des balades piétonnes autour de l’étang de 20 hectares, le long de l’estuaire ou  du chenal.

Renseignements

Pôle Nature de Vitrezay

Sain-Sorlin-de-Conac

Tél. 05 46 49 89 89

Vitrezay côté estuaire

Le Pôle-Nature est établi sur la rive droite du chenal du port et la jetée qui protège l'entrée du port offre de très belles vues sur l'estuaire.

Une table d'information est judicieusement placée tout près ce cette jetée.

De ce petit promontoire, on a une vue circulaire avec sur la gauche le port, en face les eaux limoneuses de l'estuaire et la rive du Médoc, sur la droite la rive charentaise avec les incontournables carrelets.

On a sous les yeux tout ce qui fait la spécificité de l'estuaire de la Gironde.

Ce que l'on ne voit pas, on peut le découvrir sur les panneaux de la table d'information.

Tout d'abord quelques repères géographiques:

"Largeur de l’estuaire à Port Vitrezay : 5,7 km

Quelques distances depuis Vitrezay, à vol d’oiseau, Port Maubert 12,5 km, Blaye 25 km, Talmont 30 km, Royan 45 km, Bordeaux 55 km".

Puis des informations sur les poissons de l'estuaire et en particulier sur la civelle, cet alevin d'anguille appelé ici "pibale".

Civelle ou Pibale

On nous explique clairement l'extraordinaire et mystérieuse histoire des anguilles:

"L’adulte est appelé anguille et localement l’alevin (civelle) est appelé pibale.

Adultes

Elle atteint 3 kg pour plus d’un mètre.

En Gironde, la plupart des individus capturés mesurent de 30 à 50 centimètres pour moins d’un kilogramme.

Reproduction

Jamais observée. A 6 000 kilomètres des côtes européennes, dans la mer des Sargasses (Atlantique). La larve (leptocéphale) est transparente et met trois à quatre ans pour atteindre le plateau continental européen où elle se métamorphose en jeune anguille, la civelle en août-septembre.

Migration vers les fleuves

La plupart des civelles remontent les fleuves, probablement d’octobre à juin.

Elles se sédentarisent et deviennent des anguilles jaunes.

Avalaison (retour vers la mer)

Après plusieurs années de croissance, l’anguille subit une nouvelle métamorphose en anguille argentée.

L’anguille argentée retourne à la mer des Sargasses où elle se reproduit et meurt.

Pêche

Essentiellement à l’aide de nasses placées en zone côtière ou à proximité des enrochements. Les civelles se pêchent de jour comme de nuit, à l’aide du pibalour".

La Yole

On a souvent remarqué dans les ports de Meshers ou de Talmont ces petites embarcations de pêcheurs. La table d'information nous en donne la définition:

"La yole est une embarcation apparue au début du 20ème siècle. Elle est utilisée pour la pêche au tramail ou à la nasse. D’environ 6 mètres de long, on la reconnaît à son taud (abri) en toile de forme triangulaire et de couleurs vives".

Le carrelet

Le carrelet est pratiquement devenu le symbole de la région, on nous précise ce qu'il est:

"Attestée dès le 18ème siècle, (un ouvrage de 1769 fait état des premiers carrelets installés sur les rochers de Saint-Palais-sur-Mer, pour pêcher la crevette), la pêche au carrelet se pratique à pied, à partir d’embarcations ou d’installations fixes.

Le carrelet est le nom donné au filet de forme carrée que l’on immerge dans l’eau et relève régulièrement pour capturer poissons et crustacés. Juchés sur pilotis, les pontons des carrelets de l’estuaire sont les sentinelles avancées du rivage.

A l’extrémité de la passerelle, une plate-forme supporte une cabane où les pêcheurs rangent leur matériel. Il y a actuellement près de 600 carrelets échelonnés sur les deux rives de l’estuaire".

Avant de quitter la table d'information, ne manquez pas de lire aussi l'histoire de l'esturgeon et du caviar de Gironde.

En conclusion...

Finalement, après cette balade nature, on se dit qu'on mérite bien une pause repas ou rafraîchissement au restaurant-bar avec vue panoramique sur l'estuaire, de la terrasse comme de l'intérieur. Les produits de la Gironde et du terroir y sont bien présents, encore une façon d'approfondir notre connaissance de l'estuaire!

Restaurant Le Vitrezay

Bar, restaurant, salon de thé, hébergement sur place, studios au bord de l’eau.

Port de Vitrezay

17150 Saint-Sorlin-de-Conac

tél. 05 46 49 89 93

fax 05 46 86 13 90

Notes