accueil bernezac.com
Tourisme et Vacances sur la Côte Atlantique, Charente-Maritime, estuaire de la Gironde, Poitou-Charentes
voir faire connaître deguster se loger
moules en eclade
Vous êtes ici:Accueil > Déguster > les moules en Charente-Maritime
Vous appréciez bernezac.com? Suivez nous!
Twitter
facebook
you tube logo
 
 
 
 
camping airotel ile d'Oléron
 
 
residence de Rohan, promotions
 
Eldapi vacances campings
 
 
 
 
 
hôtel françois 1er Cognac
 
camping-village yukadi le logis
 
palmyre loisirs
 
 
camping l'océan île de ré

Les moules en Charente-Maritime

La Charente-Maritime est le premier département mytilicole de France.

La production est principalement développée sur deux zones du littoral charentais, la baie de l'Aiguillon au nord du département, à l'embouchure de la Sèvre Niortaise et la baie d'Yves limitée au nord par la pointe de Chatelaillon, au sud-ouest par l'île d'Aix et au sud par la pointe de la Fumée à Fouras.

La mytiliculture est aussi pratiquée dans les îles de Ré et d'Oléron.

Les moules de bouchot

Pour faire court, le "bouchot" est le support d’élevage des moules.

Les bouchots sont des pieux en chêne ou châtaignier enfoncés dans les sédiments et le sable et disposés en alignements sur des zones qui découvrent à marée basse. La mer couvre et découvre ces bouchots au rythme de la marée.

Des cordes enroulées autour des pieux portent les moules.

L’histoire, ou la légende, nous dit que cette technique aurait été inventée par un Irlandais, Patrice Walton, naufragé en baie de l’Aiguillon au 13ème siècle.

Installé à Esnandes, il cherchait à se nourrir en attrapant des oiseaux de mer au moyen de piquets et de filets. Il aurait constaté que les moules se fixaient et grossissaient rapidement sur ses piquets.

Quant à l’origine du mot "bouchot", on a pensé à l’adaptation d’un mot irlandais ou plus simplement à un mot venant du verbe "boucher".

Par ailleurs, le "boucholeur" est l'ancien nom du mytiliculteur. On retrouve ce nom à Châtelaillon avec le village des Boucholeurs.

 

La baie de l'Aiguillon, vue de la Pointe Saint-Clément à Esnandes

 

 

 

Les moules, "La Charron"

Charron est le nom du bourg le plus au nord du département de la Charente-Maritime. Il est situé sur la rive gauche de la Sèvre Niortaise à son embouchure dans la baie de l’Aiguillon. Il a donné son nom à la marque de moules "La Charron".

L'appellation Moules La Charron répond aux exigences d'un cahier des charges datant de 1995 et strictement observé. Pour bénéficier de la marque, les moules de bouchots doivent être de taille marchande, provenir exclusivement de la baie de l'Aiguillon et doivent être conditionnées et expédiées dans le respect des normes sanitaires et des règles commerciales en vigueur.
Seuls les centres d'expédition mytilicoles de Marsilly, Esnandes, Charron, et l'Aiguillon-sur-Mer en Vendée ont droit à l'appellation la Charron.

> voir le site de la marque "La Charron"

Les moules de filières

Les moules sont élevées sur cordes. Dans les zone de filières, les moules grossissent en eau profonde, le long de cordes suspendues à des lignes.

Les mytiliculteurs disposent de concessions en eau profonde qui leur permettent une exploitation complémentaire car la période de pousse diffère entre les bouchots et les filières. Voir la vidéo sur les moules de filières Label Rouge:

 

 

Le Musée de la Mytiliculture à Esnandes

La Maison de la Baie du Marais Poitevin à Esnandes abrite le Musée de la Mytiliculture.

La Baie de l’Aiguillon est la zone littorale du Marais poitevin. La Maison de la Baie du Marais Poitevin était à l'origine appelée la Maison de la Mytiliculture.

 

La maison de la baie du marais poitevin à Esnandes

 

Nous vous recommandons la visite du musée de la mytiliculture qui nous présente de façon attractive et dynamique, projections sur gand écran, supports tactiles, vidéo et interactifs, l’aventure des moules en Baie de l’Aiguillon.

> visitez le site du Musée de la Mytiliculture

> visitez le site de la ville d'Esnandes

L'éclade, les moules à la mode de Chez Nous

Vous aimez les moules, nature, marinières ou en sauce Mouclade. Alors, vous aimerez l’éclade, c’est l’appellation officielle mais les gens d’ici disent aussi la terrée.

L'éclade ou terrée se déguste avec les amis, dans le jardin. Voulez-vous la recette ? Il vous faudra 500 grammes de moules par personne, une planche d’environ 50 cm par 50 cm, et un sac d’aiguilles de pins que vous irez ramasser avec les enfants, dans la forêt de la Palmyre ou ailleurs.

Quand les moules auront été lavées, le plus dur restera à faire. Il vous faudra réussir un numéro d’équilibriste, en faisant tenir les moules debout sur la planche, bien serrées les unes contre les autres, pointe tournée vers le ciel bleu.

Petite astuce pour réussir, mettre au centre de la planche une moitié de pomme de terre pour tenir les premières moules debout. Quand c’est bien parti, ça marche, vous verrez.

Puis vous recouvrirez le tout avec vos aiguilles de pins et vous craquerez l’allumette pour la mise à feu.

Attention, mettez le feu aux moules, pas à la maison !

Et là, plaisir de l’œil et du palais !

Pendant que les moules cuiront dans leurs coquilles et dans leur jus (en quelques minutes), vous aurez préparé de bonnes tartines de pain beurré, frais ou grillé, des grillons charentais qui accompagneront délicieusement ce repas de moules.

N’oubliez pas la grande bassine d’eau à proximitpour vous rincer les doigts, car ce menu gastronomique se déguste avec les doigts et les moules sont noires-noir après cuisson.

Autre petit conseil, ayez une tenue vestimentaire adaptée et pas fragile. Bon appétit !

> voir la recette illustrée de la terrée ou éclade de moules

Si vous avez les moules, le matériel, mais pas le jardin, c’est plus prudent d’aller déguster l’éclade sur les bords de la Seudre, à La Tremblade notamment, où des producteurs sympathiques vous accueillent dans leurs pittoresques cabanes transformées pour nous, le temps des vacances, en salles de dégustation.

Il arrive aussi que les villes de vacances organisent des éclades géantes pour les vacanciers. Allez-y, c’est très convivial.

 

Les moules, éclade

 

éclade