Le Château d'Oléron, île d'Oléron, Charente-Maritime

BERNEZAC.COM / VOIR / ILE D'OLERON / LE CHÂTEAU D'OLERON

Le Château d'Oléron, vue panoramisue sur la citadelle

Le Château d'Oléron, vue sur la citadelle

Le Château d’Oléron

Le Château d'Oléron, on peut s'attendre à visiter un château ! Le Château d'Oléron est en réalité une agglomération de plus de 4 000 habitants, active et touristique, du sud de l'île d'Oléron.
Le Château d'Oléron est une idée de sortie "toutes saisons". La Citadelle est ouverte toute l'année, la promenade sur les remparts nous ouvre de superbes vues sur le pertuis, le pont et le continent, le port ostréicole et ses environs sont toujours animés, les cabanes ostréicoles sont emblématiques du bassin de Marennes-Oléron.
En saison, le village des artistes et créateurs est devenu incontournable...

L'accès au Château d'Oléron est facile avec le pont d'Oléron qui aboutit sur son territoire. Prendre la D734 sur la droite à la sortie du pont qui nous conduit en quelques minutes au Château d'Oléron. Parking plutôt facile direction Le Port.
Le Château d'Oléron n'est qu'à 3/4 d'heure (42 km) de Royan et à 1/2 heure de Rochefort (35 km).

 

Les Fortifications du Littoral Charentais

En 1666, sous le règne de Louis XIV, Colbert décide la construction de l’arsenal militaire de Rochefort.
Pour verrouiller l’accès à la rade, une série de fortifications va être érigée sur les îles et les côtes charentaises, un véritable mur fortifié protège le nouvel arsenal.
La construction de la citadelle de Saint-Martin-de-Ré en 1685 protégera l’accès du Pertuis Breton, celles du Château d’Oléron en 1685 et du Fort Louvois en 1691 empêchent la remontée de Pertuis de Maumusson. En 1692 le Fort de la Rade sur l’île d’Aix, ceux de Fouras en 1689 de l’île Madame en 1702, empêcheront l’arrivée de l’ennemi par le Pertuis d’Antioche.
Les autres Forts : Boyard, Enet et Liédot seront construits au début du 19ème siècle.

 

La Citadelle du Château d’Oléron

Au Château d'Oléron, la visite de l'imposante citadelle est incontournable.
La Citadelle du Château d'Oléron est un des sites les plus visités de l'île d'oléron.
L'accès est libre toute l'année.

Le Château d'Oléron, vue sur l'entrée de la citadelle
Le Château d'Oléron, vue sur l'accès à la citadelle

Les panneaux explicatifs mis en place à l'entrée et aux points remarquables de la citadelle répondent à nos interrogations sur l'histoire de cet ensemble impressionnant et la promenade sur les remparts nous offre des vues superbes sur le courreau d'Oléron et le continent.


Le Château d'Oléron, tout savoir pour une passionnante visite

"Témoignages de quatre siècles d’histoire, les fortifications des côtes de l’Aunis et de la Saintonge forment une ligne de défense continue, véritable frontière de mer.
Découvrez quelques-uns des plus beaux exemples de l’architecture militaire en Charente-Maritime et voyagez dans le temps, en vous laissant guider par l’histoire de ces lieux.

Construite sur un relief dominant la mer, à l’emplacement de l’ancien château médiéval des Ducs d’Aquitaine, la citadelle commencée sous le règne de Louis XIII est achevée par Vauban, au début du 18ème siècle.
En 1633, sur l’ordre de Richelieu, Pierre d’Argencourt fait construire sur l’île d’Oléron, face au continent, une citadelle triangulaire, point de défense stratégique du Pertuis d’Antioche.
Plus tard, Colbert nomme le chevalier de Clerville, pour améliorer les défenses de l’île.
En 1985, Vauban y ajoute deux grands ouvrages à cornes qui nécessitent la destruction de la moitié du bourg.
L’ouvrage à corne s’effondre et est remplacé par une demi-lune.
En 1691, Vauban décide d’une nouvelle enceinte qui oblige à démolir le bourg une deuxième fois.
Tous ces travaux sont menés par François Ferry. Ils cessent en 1704 sans avoir été achevés mais ont provoqué, par trois fois, le déplacement des populations.

Après avoir servi de garnison, la citadelle devient une prison pendant la Révolution.
Elle est bombardée par l’aviation française libre, le 17 avril 1945.
En 1959, la restauration de la citadelle est engagée. Les remparts, l’arsenal, la poudrière Saint-Nicolas et les casemates sont désormais accessibles à la visite.
Un cheminement piétonnier éclairé la nuit permet de longer une partie des remparts de l’ancienne ville close et de mieux comprendre le lien entre le village, le port et la citadelle."

La Poudrière Saint-Nicolas

Le Château d'Oléron - La citadelle, la poudrière Saint-Nicolas
Le Château d'Oléron - La citadelle, la poudrière Saint-Nicolas

"L’architecture très étudiée de la poudrière épaulée sur ses côtés par une série de contreforts, permettait, en cas d’explosion de ne pas endommager les bâtiment alentours.
Un sas placé avant l’entrée obligeait les militaires à se déchausser pour éviter les étincelles que pouvaient provoquer leurs semelles cloutées ou ferrées.
De plus, un système d’aération ‘’en chicanes’’ permettait de maintenir les explosifs au sec.

Aujourd’hui, la salle voûtée de la poudrière accueille le plan-relief de la Citadelle et de la ville du Château. Il permettait d’élaborer les stratégies militaires.
Livré au roi Louis XIV en 1703, il reproduit très fidèlement l’architecture toujours présente aujourd’hui.
Il s’agit de la copie du Plan-Relief qui se trouve au Musée de l’Armée aux Invalides à Paris."

La promenade sur les remparts

la citadelle du Château d'Oléron

la citadelle du Château d'Oléron
Le Château d'Oléron - les remparts de la Citadelle - vues sur le Bastion de La Brèche et le viaduc d'Oléron

la citadelle du Château d'Oléron
Le Château d'Oléron - le rempart entre le Bastion de La Brèche et le Bastion Royal

L’arbre de Richelieu

la citadelle du Château d'Oléron
Le Château d'Oléron - la Citadelle - le Bastion et l'arbre

L'arbre qui attire immanquablement notre attention dans l'angle du bastion qui domine l'entrée du chenal, a une histoire!

"Situé à l’entrée du port, ce bastion abritait un très vieil orme qui servait d’amer aux navires et à qui on donna le nom d’arbre de Richelieu.
La tradition voulait que les nouveaux époux, au lendemain de leur mariage et sans en gage de fécondité, viennent y ficher en son tronc une épingle.
A la belle saison toute la noce les accompagnait et dansait autour.
Scié par les allemands pendant la seconde guerre mondiale pour y placer une pièce d’artillerie, il reste néanmoins toujours présent dans le cœur des Oléronnais.
Un nouvel arbre fut planté en 1989 pour commémorer le bicentenaire de la Révolution Française."

la citadelle du Château d'Oléron

la citadelle du Château d'Oléron
Le Château d'Oléron - le petit train touristique devant la Citadelle

la citadelle du Château d'Oléron
Le Château d'Oléron - promenade en mer à partir du quai de la Citadelle

Château d'Oléron promenades en mer

Pause détente... au pied de la Citadelle

Les terrasses des brasseries, cafés, restaurants de la grande place ombragée qui s'étend sur la rive du chenal opposée à la cirtadelle, face à la baie sud, sont bien agréables pour une pause restauration ou rafraîchissement.

terrasses sur le port du Château d'Oléron

terrasses sur le port du Château d'Oléron

terrasses sur le port du Château d'Oléron

terrasses sur le port du Château d'Oléron

annonce camping village Mer Soleil Oleron

annonce camping les cupressus oléron

Le port du Château d'Oléron

Le Château d’Oléron est un important port ostréicole du bassin de Marennes-Oléron.
"Actif dès le Moyen-Âge, le port du Château s’adonnait principalement à la pêche et au commerce.
Il fut déplacé vers le sud à son endroit actuel lors de la construction de la citadelle.
Agrandi en 1805, il devient port de transit accueillant passagers et marchands entre Oléron et le continent.
Il le restera jusqu’en 1940, date à laquelle fut mis en service un bac reliant Bourcefranc Le Chapus à la Pointe d’Ors, principal lieu d’accès pour les voyageurs à notre île.
Il deviendra ensuite le grand port ostréicole qu’il demeure encore aujourd’hui, les liaisons maritimes régulières dis paraissant en 1966 lors de la réalisation du pont d’Oléron."

Gens d’aventures et de mer
"Dès le Moyen-Âge, le commerce maritime du sel et de la vigne permet la fondation de la ville de La Rochelle et au 17ème et 18ème siècles l’avènement du grand commerce.
Profitant à l’ensemble des ports charentais, cette situation suscita des vocations maritimes dans la population.
La révocation de l’Edit de Nantes en 1685, la pauvreté du marais entre la Seudre et Brouage, le désert sablonneux des dunes de La Tremblade poussent les populations à l’exil.
Cabotages, embarquements marchands au long cour, départs pour la Grande Pêche vers Terre Neuve, corsaires ou encore obligés dans la Marine Royale, les marins charentais ont vogué dans bien des mers."

le Château d'Oléron, cabanes ostréicoles

le Château d'Oléron, cabanes ostréicoles

le Château d'Oléron, cabanes ostréicoles

le Château d'Oléron, cabanes ostréicoles

Les Vieux Gréements et le Chantier Robert Léglise

On est toujours admiratifs des bateaux anciens amarrés dans le port du Château d'Oléron devant la cabane du chantier Robert Léglise.

le Château d'Oléron, vieux gréements

le

le Château d'Oléron, vieux gréements

le Château d'Oléron, vieux gréements

Le Chantier Naval Robert Léglise

Le chantier Robert Léglise est le dernier témoignage local de la construction navale en bois sur l’île d’Oléron.

Le monde passionnant des chaloupes, youyous, lasses et pinasses ostréicoles, restaurés sous les yeux du public par des bénévoles, ressuscité par le savoir-faire ancestral des charpentiers de marine.
L'association "Chantier Naval Robert Léglise", née en 1995, a depuis réhabilité nombre de bateaux traditionnels, qui y commencent là une seconde vie. voir la suite sur le site de l'association
"Chantier Naval Robert Léglise"

le Château d'Oléron, vieux gréements

le Château d'Oléron, vieux gréements

le Château d'Oléron, vieux gréements

le Château d'Oléron, vieux gréements

 

Les Cabanes de Créateurs

Les cabanes d'ostréiculteurs, rénovées, abritent aujourd'hui des ateliers d'artistes et d'artisans.

le Château d'Oléron, cabanes des créateurs

Au cœur de l’île d’Oléron, « Couleurs Cabanes » est avant tout une aventure humaine. L’union d’une vingtaine de créateurs aux influences diverses, artistes et artisans d’art se partageant un site superbe. Redonnant vie à d’anciennes cabanes ostréicoles, ils parent les lieux de leur créativité, mais surtout de leur imaginaire... voir la suite sur le site www.couleurs-cabanes.fr

le Château d'Oléron, cabanes des créateurs

"Il y a 60 ans, c’est près de trois cents ostréiculteurs qui faisaient vivre le port du Château d’Oléron.
Aujourd’hui, s’ils ne sont plus que soixante-dix, il était primordial de préserver leur patrimoine, de maintenir en vie les cabanes qui, jadis, abritaient les moissons de la mer…
Ainsi, depuis 1999, grâce aux idées et au soutien de la Mairie du Château d’Oléron, des artistes et artisans d’art sont venus ponctuer le paysage, faisant de ces ateliers maritimes de nouveaux lieux de vie.
Au détour de l’avenue du Port et de la route d’Ors, les mannes d’huîtres côtoient désormais l’imaginaire de tous ces créateurs, inspirés par un décor idyllique.
Un univers de matières brutes et naturelles, puis de couleurs, surtout… S’unissant aux teintes lumineuses des cabanes qui les accueillent, au sein d’une commune très attachée au développement durable, à la culture artistique, et aux valeurs du patrimoine historique et naturel de l’île.
Paysage maritime et sauvage, aventure humaine, valse de matières, pour tous celles et ceux qui ont le goût des belles histoires…

Le château d'Oléron, le village des créateurs

Le château d'Oléron, le village des créateurs

Le château d'Oléron, le village des créateurs

Le château d'Oléron, le village des créateurs

Le château d'Oléron, le village des créateurs

Le château d'Oléron, le village des créateurs

Le château d'Oléron, le village des créateurs

Le château d'Oléron, le village des créateurs

Le château d'Oléron, le village des créateurs

Le château d'Oléron, le village des créateurs

Le château d'Oléron, le village des créateurs

Le château d'Oléron, le village des créateurs

Le château d'Oléron, le village des créateurs

Le château d'Oléron, le village des créateurs

Le pont des Rêves

Un collectif d'artisans et d'artistes a eu l’idée d’offrir aux visiteurs une façon originale d’exprimer leurs souhaits. Le pont très fréquenté, connu des Oléronnais sous le nom de ‘’pont vert’’ est devenu le Pont des Rêves.

Le château d'Oléron, le pont des Rêves

Il nous suffit d’exprimer nos désirs sur une coquille d’huître que l’on ira accrocher sur les grilles du pont.
Le collectif FOHF (Fournisseur Officiel d'Huîtres à Ficelle) met à notre disposition des coquilles lavées, trouées, avec des bouts de ficelle prêts à être noués sur les grilles du pont.
Les coquilles d’huîtres remplies de souhaits se balancent au bout de leurs ficelles et les vœux sont supposés se réaliser une fois que la cordelette lâche et que la coquille tombe à l’eau.

Le château d'Oléron, le pont des Rêves

Le château d'Oléron, le pont des Rêves

 

Le château d'Oléron, le pont des Rêves

 

Le château d'Oléron, le pont des Rêves

On pense au pont des Arts parisien, mais ici, les coquilles d’huîtres remplacent avantageusement les cadenas des amoureux

Le Château d'Oléron vu du ciel...

Le château d'Oléron, vue aerienne
Le Château d'Oléron, vue vers le pertuis avec en premier plan les claires ostréicoles

Le château d'Oléron, vue aerienne
Le Château d'Oléron, vue sur la ville fortifiée, la citadelle, le port et le chenal

Le château d'Oléron, vue aerienne
Le Château d'Oléron, vue sur la citadelle

Le château d'Oléron, vue aerienne
Le Château d'Oléron, vue sur l'estran à marée basse

L'île d'Oléron, à voir sur bernezac.com

DESTINATION OLERON
LE CHÂTEAU D'OLERON
SAINT-DENIS D'OLERON
SAINT-DENIS D'OLERON / LA PLAGE DE LA BOIRIE
LE PHARE DE CHASSIRON
BOYARDVILLE
FORT BOYARD
SITE OSTREICOLE DE FORT-ROYER
OLERON AU TEMPS DU BAC
LA COTINIERE
SE LOGER / ILE D'OLERON


Nos sorties et visites sur l'île d'Oléron

phare de Cordouan

phare de Cordouan

 

eldapi vacances

 

 

le carnet d'adresses BERNEZAC Campings

eldapi vacances

Le carnet d'adresses Premium BERNEZAC

restaurant La Pierrevue La Rochelle

restaurant Le Flandre Saint-Palais-sur-Mer

croisières Alizé

Royan hôtel Beau Rivage